Kenya : Nairobi expulse des centaines de Somaliens sous la répression

immigration kenyaDes centaines de Somaliens ont été expulsés du Kenya, avec 98 dans le dernier lot détenu et renvoyé à une répression majeure sur islamistes présumés, Human Rights Watch (HRW) a déclaré vendredi.

La répression, qui a vu des gens détenus dans des cellules de police ou un stade de football, suite à une série d’attaques au Kenya par des partisans présumés des rebelles shebab Al- Qaeda en Somalie.

Un lot envoyé en Somalie par avion mardi était le quatrième tour renvoyé à la maison, portant le total à 359 expulsés, a indiqué HRW.

 » Expulser des personnes vers des zones de conflit en Somalie montre un mépris total de leurs droits et de leur sécurité », a déclaré Gerry Simpson, de HRW, ajoutant que le retour des réfugiés contre leur gré à une zone de guerre est illégale.

 » Qu’est-ce qu’il reste de la réputation fragile du Kenya pour le respect des droits fondamentaux des réfugiés est en train de disparaître « , a ajouté Simpson.

L’agence pour les réfugiés de l’ONU a déclaré qu’il était « préoccupé» par la vague d’arrestations et a demandé l’accès aux personnes détenues.

Le shebab jeudi promis de déplacer leur guerre au Kenya, dans une émission par un haut commandant exhortant les combattants à se soulever contre Nairobi.

Troupes kenyanes ont traversé dans le sud de la Somalie en 2011 pour lutter contre les shebab, rejoignant plus tard la force de l’Union africaine actuellement 22.000 forte mandatés par l’ONU luttant contre les islamistes.

Des avions de chasse, qu’on croit être du Kenya, ont pilonné les bastions shebab cette semaine, dans le cadre de la dernière poussée contre les insurgés par la force de l’UA, qui a déclaré qu’elle visait son « hauts dirigeants et des combattants étrangers  » et se vantait d’avoir tué plus de 50 rebelles.

Le shebab, qui a revendiqué la responsabilité de l’attaque Septembre 2013 Westgate centre commercial de Nairobi dans lequel au moins 67 personnes ont été tuées, ont également été blâmé pour une série de coups de grenades et d’assassinats.

Jeudi soir l’explosion d’une grenade dans la ville portuaire de Mombasa blessé deux policiers.

Industrie touristique clé du Kenya a été gravement endommagée après les pays occidentaux ont mis en garde conseillant aux voyageurs d’éviter de Mombasa en raison de la menace d’attentats.

La semaine dernière, deux voyagistes britanniques évacués des centaines de touristes des stations côtières.


 Share

Share this post:

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :