Mer Rouge : Une nouvelle attaque de missiles visant la Marine des Etats-Unis lancée à partir du territoire Yéménite.

uss-masonAu moins un missile a été tiré, depuis le territoire tenu par les rebelles du Yémen, sur des navires de la marine des Etats-Unis dans la mer Rouge le mercredi 12 octobre 2016, c’est la deuxième fois en quatre jours qu’une telle attaque a eu lieu, a déclaré un responsable du ministère de la défense américaine.

L’attaque a de nouveau été destiné à l’USS Mason, un destroyer lance-missile qui a  également été ciblé le dimanche soir, a déclaré l’attaché de presse du Pentagone, Peter Cook. Le missile a été lancé de la ville côtière d’Al-Hudaydah à environ 18 heures, dans une région du Yémen tenue par les Houthis. Le groupe rebelle a poussé le gouvernement central dans la ville capitale de Sanaa en 2014, et a résisté aux efforts des Etats-Unis soutenus par l’Arabie saoudite pour rétablir le président Abd Rabbo Mansour Hadi au pouvoir.

Les responsables militaires américains cherchaient des détails supplémentaires sur la dernière attaque de mercredi après-midi. Un responsable de la défense a déclaré que le missile est tombé à deux pas de Mason. Le navire a déployé des contre-mesures, mais il n’a pas été immédiatement clair si elles ont eu un effet sur le missile.

Le dimanche, deux autres missiles ont été lancés sur Mason et l’USS Ponce, un navire amphibie. Dans ce cas, le premier missile a été lancé alors que les navires étaient au moins 12 miles (19 km) de la rive du Yémen dans les eaux internationales près du détroit de Bab el-Mandeb, un territoire maritime entre le Yémen et Djibouti qui est fortement victimes de la traite.

hsv-2-swiftUn autre navire, le HSV-2 Swift, a été secoué par une explosion le           1 octobre 2016, explosion qui lui a causé des dommages quasi catastrophique. Le Swift, qui est un navire de style catamaran à grande vitesse dans la marine américaine, était utilisé par les émiratis quand il a été frappé dans le détroit de Bâb Al-Mandeb.

Les Houthis, qui utilisent des armes de contrebande en provenance d’Iran et de Djibouti, a revendiqué la responsabilité de l’attaque sur le Swift, mais a nié le lancement des missiles sur le Mason dimanche. Mais le Capitaine Jeff Davis, porte-parole du Pentagone, a déclaré mardi que « les faits avaient beaucoup des similitudes » et croit que les Houthis y sont impliqués.

Les missiles ont été lancés sur les navires américains après que des frappes aériennes, sur les funérailles d’un chef rebelle Houthi à Sanaa, ont tué plus de 140 personnes et occasionnés plus des centaines de blessés le samedi 8 octobre 2016. Des responsables de la l’alliance parlant sous l’anonymat ont déclaré mardi qu’il est presque certain que les Saoudiens ont  effectué l’attaque meurtrier du samedi.

Les Saoudiens ont mené une guerre aérienne contre les Houthis depuis mars 2015. Les États-Unis ont soutenu l’effort, mais de moins en moins ces derniers mois en raison des bavures saoudiennes qui ne font qu’augmenter le nombre de civils tués. Le nombre des personnes tués est proche de 4000 morts.

Un porte-parole de la Maison Blanche, Ned Price, a déclaré samedi que l’administration Obama a été « profondément troublée » par l’attaque des funérailles, et a demandé le lancement d’un examen immédiat sur le soutien des Etats-Unis pour la campagne saoudienne dirigée contre les Houthis.

Le Pentagone a fourni un soutien logistique, y compris le ravitaillement en vol, et les renseignements qui peuvent être utile pour les Saoudiens. Ces derniers mois, cependant, le Pentagone a considérablement revu à la baisse l’effort presque exclusivement pour le ravitaillement, invoquant des préoccupations sur la façon dont les Saoudiens ont mené leur guerre au Yémen.

Déclaration de l’attachée de presse du Pentagone,  Peter Cook, au sujet de l’USS et Mason

Communiqué de presse

No: NR-363-16

12 octobre 2016

“ Pour la deuxième fois en quatre jours, le destroyer lance-missile Mason a riposté à une menace de missile tout en menant des opérations de routine dans les eaux internationales au large de la côte du Yémen  et de Djibouti dans la mer Rouge. Vers 18 heures, heure locale (11 heures à l’Ouest des USA), le navire a détecté au moins un missile que nous évaluons avoir été lancé du territoire contrôlé par les Houthis près d’Al-Hudaydah, en Yémen. Le navire a utilisé des contre-mesures défensives, et le missile n’a pas atteint USS Mason. Il n’y a aucun dommage au navire ou à son équipage. USS Mason poursuivra ses opérations. Ceux qui menacent nos forces devraient savoir que les commandants américains tiennent le droit de défendre leurs navires, et nous allons répondre à cette menace au moment opportun et de la manière appropriée. ”

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :