Somalie : remaniement à la sécurité après l’attaque contre le palais présidentiel

drapeau somalieLe Premier ministre somalien Abdiweli Cheikh Ahmed a nommé mercredi un nouveau ministre de la Sécurité nationale et a remplacé les directeurs de la police et des renseignements nationaux, au lendemain d’une attaque contre le palais présidentiel à Mogadiscio.

L’attaque contre le palais présidentiel survenu mardi soir, deuxième de l’année, a montré une faille dans la sécurité du complexe.

Qalif Ahmed Ereg a été nommé ministre de la Sécurité nationale, son prédécesseur ayant démissionné en avril après des attaques contre le Parlement fédéral par des combattants rebelles.

Le ministre somalien de l’Information, Mustaf Cheikh Ali Duhulow, a également annoncé la destitution du chef du service de police nationale Abdelhakim Daahir Said, remplacé par Mohamed Cheikh Hassan Ismaïl.

Abdillahi Ahmed Ali, dit Sanbalooshe, a été désigné à la tête du service national des renseignements, en remplacement de Bachir Mohamed Jama.

Le nouveau chef de la sécurité est de la tribu Hawadleh et il est aussi un oncle maternel du président de la république.

Le gouvernement a également annoncé un renforcement des mesures de sécurité à Mogadiscio et le déploiement de forces de sécurité supplémentaires dans la capitale.

Lors de l’attaque de mardi soir, quatre personnes, dont trois militants, ont été tuées, ont révélé mercredi des sources gouvernementales.

Le ministre somalien de l’Information, Mustaf Cheikh Ali Duhulow, a déclaré que quatre militants avaient tenté de pénétrer dans un lotissement dans lequel se trouvent plusieurs ministères.

« Trois des attaquants et un soldat gouvernemental ont été tués. Un autre homme armé a été appréhendé et est actuellement interrogé « , a déclaré M. Duhulow aux journalistes.

Le président somalien Hassan Cheikh Mohamoud et le Premier ministre Abdiweli Cheikh Ahmed n’étaient pas au palais présidentiel au moment de l’attaque, a-t-il ajouté.

En février dernier, des combattants lourdement armés ont lancé une attaque similaire contre le palais présidentiel.

Le groupe islamiste radical Al-Shebaab, qui a revendiqué l’attaque contre le palais présidentiel, a juré de multiplier les attaques contre les cibles gouvernementales et celles des soldats de l’Union africaine (UA) pendant le mois du Ramadan.


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :