Djibouti : La cérémonie culturelle Yonis-Moussa se tiendra le 21 décembre 2016 et le régime de Guelleh menace de la…

D’après les informations reçues de Djibouti, la cérémonie culturelle, Ziyara, du clan Yonis-Moussa se tiendra le 21 décembre 2016 dans toute la république de Djibouti.

Dans la seule ville de Djibouti il est prévu de tenir la cérémonie dans 8 endroits différents dont l’union Yonis-Moussa a des sièges.

Cette cérémonie, Ziyara, qui est une chose habituelle dans la culture de l’Afrique de l’Est semble refléter d’autres desseins dans la tête du parrain de la dictature mafieuse de Djibouti, Ismaël Omar Guelleh.

Ces cérémonies culturelles, Ziyara, sont financées, préparées et organisées  par des membres de la communauté concernée parce qu’elle est tenue en signe de commémoration des aïeules du clan ou de l’ethnie.

Mais depuis les cinq dernières années c’est le régime de Guelleh qui finance et organise ces cérémonies culturelles. ce qui  la rend sans valeur parce qu’elle n’a pas été organisé par la volonté et les moyens financiers des descendants  de l’ancêtre dont les invocations seront faites.

D’ailleurs, le 21 décembre 2015 les Yonis-Moussa qui ont tenté une célébration conforme à la culturelle connaissent un massacre prémédité de la part du régime de Guelleh.

Ce massacre du 21 décembre 2015 fut pour Ismaël Omar Guelleh une occasion de mater à la fois ce clan qui tente d’ignorer ses nouvelles règles et une manière à lui de se venger Abdourahman Mahamoud Mohamed Boreh qui l’avait dépossédé des centaines de millions de dollars, les deniers publics que Guelleh avait détournés depuis des années.

En 2016, pour parer la route à la tenue de la cérémonie culturelle de Yonis-Moussa, Guelleh a utilisé en premier lieu le jeune ministre du travail chargé de la réforme de l’administration, Hassan Idriss Samrieh, connu chez les Yonis-Moussa sous le surnom de Belelo 2. N’ayant pas réussi son objectif avec Belelo 2, c’est des petits agents de la propagande, tel que Diriyeh, qui sont dépêchés dans les quartiers  afin de désensibiliser les gens.

Officiellement le régime de Guelleh ne produit pas un document interdisant la tenue de cette cérémonie, mais sous le « Chadir », en catimini, use de tous les moyens possibles de saboter la cérémonie culturelle de Yonis-Moussa.

Cette pression du régime émanant surtout des hommes de même clan a fait renaître une vive tension entre les deux clans Issa, Yonis-Moussa et Mamasan.

Des membres de la police nationale m’ont confirmé qu’il a une réelle crainte d’affrontement interclanique en cas ou le régime de Guelleh tentera de s’opposer officieusement à la célébration de la cérémonie culturelle, Ziyara, de Yonis-Moussa.

À suivre …

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :