Djibouti/USA : Guelleh hausse le ton contre les activités militaires des États-Unis dans la Corne de l’Afrique.

Djibouti/USA : Guelleh hausse le ton contre les activités militaires des États-Unis dans la Corne de l’Afrique.

Ad

La relation entre la Russie et Guelleh.

Le matin du vendredi 12/11/2021, le Chef d’État-major Général des Armées reçoit le représentant du groupe d’état Russe « Rostec ». Cette rencontre fait suite à différentes réunions secrètes entre des hauts gradés de l’armée djiboutienne mandatés spécialement par Ismael Omar Guelleh et de hauts responsables des Forces armées de la Fédération de Russie d’un côté et le groupe Wagner de l’autre côté.

Un article publié le 1er juin 2018 et mis à jour le 26 mai 2021 par l’agence de presse russe, RIA Novosti, il est question d’une base militaire russe à Djibouti. RIA Novosti est l’une des plus importantes agences de presse de Russie avec TASS et Interfax.

Lire le paragraphe de l’article en question :

« La République centrafricaine est “libérée par des mercenaires russes”. Le Mozambique “relance” ses relations avec la Russie et réfléchit à la liste des armes qu’il souhaite recevoir. La RD Congo invite la Russie à “entrer” par la coopération militaire. Quelque part au loin, des négociations sont en cours pour construire une base militaire russe à Djibouti. » (https://ria.ru/20210618/sertifikat-1737640403.html) Ce projet d’accord militaire avec la Russie est semblable à celui conclu en 2015 avec la Chine et qui avait abouti par la construction de la première base militaire chinoise à l’étranger, en République de Djibouti.

La relation entre la Chine et Guelleh.

La semaine passée, monsieur Aboubaker Omar Hadi, président de l’Autorité des ports et zones franches de Djibouti (DPFZA), s’est entretenu par vidéoconférence avec le président de la Chine, Xi Jinping.

Les discussions entre le président de l’Autorité des ports et zones franches de Djibouti (DPFZA) et président de la Chine, Xi Jinping, portaient sur l’avenir du futur Port pétrolier de Damerjog dont la pose de la première pierre, le 3 septembre 2021, s’était faite en présence du chef de l’État djiboutien, Ismaïl Omar Guelleh, du Président de la Djibouti Ports Free Zone Authority (DPFZA), Aboubaker Omar Hadi, de Roger Sahyoun, Président de SOMAGEC, de même que l’ambassadrice du Roi du Maroc en Éthiopie et à Djibouti, Nezha Alaoui M’Hammdi, du Président de l’Assemblée nationale de Djibouti notamment.

Par ce futur port pétrolier de Damerjog, la société chinoise Poly-GCL envisage d’exporter le pétrole et le gaz sous forme liquide en direction de la Chine via un pipeline et un gazoduc jusqu’à Djibouti, où seraient construits des sites de stockages et un terminal LNG.

La société chinoise Poly-GCL qui continue à faire de nouvelles recherches de gaz et de pétrole dans l’Ogaden après un accord avec le gouvernement éthiopien en 2013 a fait la découverte de nouvelles réserves de pétrole et de gaz estimées. Ce projet de 4 milliards USD devrait faire de l’Éthiopie un pays producteur et exportateur d’hydrocarbures vers la fin de cette année 2021.

Guelleh a de quoi hausser le ton contre les États-Unis.

Le dimanche 14 novembre 2021 vers 11 h temps local, suite à une réunion secrète avec le président de la République de Djibouti, Ismael Omar Guelleh, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de Djibouti, Mahmoud Ali Youssouf, a publié sur son compte les trois tweets suivants dans la langue de William Shakespeare :

« Djibouti apprécie son partenariat stratégique avec les États-Unis et il est certain que ce partenariat n’est orienté contre aucun pays, quel qu’il soit. » — traduit de l’anglais.

« Certains ont exprimé leur inquiétude quant à l’utilisation du territoire de Djibouti pour des interventions hostiles dans les pays voisins. Cela n’arrivera pas, car le gouvernement djiboutien est attaché à ses relations avec ses voisins. » – traduit de l’anglais.

« Le général William Zana le Com.du camp Lemonier a accordé une interview à la BBC expliquant comment les forces américaines à Djibouti menaient une mission de lutte contre le terrorisme et de protection de leurs ressortissants dans le cas improbable d’une évacuation. https://www.bbc.com/news/av/world-africa-59265578 » — traduit de l’anglais.

Un proverbe somalien dit : « Baroortu orgiga ka weyn. ».

Hassan Cher.


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared