Djibouti: communiqué du Parti Démocrate Djiboutien – PADD – au sujet des mercenaires censés mener des actions militaires…

COMMUNIQUE

Le vendredi 07 août 2015, les fondateurs du Parti démocrate djiboutien – PADD ont créé ce parti politique pour chasser du pouvoir le régime clanico-mafieux de Djibouti en faisant usage des tous les moyens légaux que nous pouvons utiliser pour libérer du pays de l’organisation mafieuse qui a usurpé le pouvoir à Djibouti depuis 40 ans.

Le Parti démocrate djiboutien peut collaborer, travailler et mener de concert la lutte avec toutes les organisations politiques djiboutiennes de l’opposition dont l’épine dorsale de sa création et son existence est la démocratie.

Connaissant bien que la dictature de Guelleh peut facilement s’effondrer face à une population défiante et mobilisée. Souvent considérées comme solidement ancrées et invincibles, l’organisation mafieuse est incapable de résister à des actions sociale, politique et économique concertées par le peuple.

Ainsi, s’attelant au principe précité, le Parti démocrate mène et mènera toujours ses actions dans l’intérêt du peuple et avec le peuple.
Ceci est une réponse clair aux différentes questions reçues ces derniers jours de la part des militants du parti et des simples citoyens vivant au pays au sujet des informations disant qu’Abdourahman Boreh préparait un groupe des mercenaires censés mener une action militaire contre le régime de Guelleh.

Le Parti démocrate djiboutien – PADD – n’est lié ni de près ni de loin aux activités d’Abdourahman Boreh tant dans les pays limitrophes qu’en Occident. Et nous voulons que nos militants et membres sachent que PADD n’a aucune relation politique avec le businessman djiboutien.
Quant aux coups bas entre Boreh et son ex-ami, Guelleh, pour PADD ces histoires relèvent de la sphère privée de ces deux Djiboutiens.

Vive Djibouti !!! Vive la démocratie !!! Et la lutte continue !!!

Fait à Genève, le 03/12/2018

Hassan Cher Hared

Président du Parti Démocrate djiboutien – PADD

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

COMMUNICATED

On Friday, August 7, 2015, the founders of the Democratic Party of Djibouti – PADD created this political party to oust the regime clanico-mafia of Djibouti by using all the legal means that we can use to free the country of the organization mafia who has usurped power in Djibouti for 40 years.

The Democratic Party of Djibouti can collaborate, work and lead the struggle with all the political organizations of Djibouti opposition whose backbone of its creation and its existence is democracy.

Knowing that the Guelleh dictatorship can easily collapse in the face of a defiant and mobilized population. Often considered firmly rooted and invincible, the mafia organization is unable to resist social, political and economic actions coordinated by the people.

Thus, in pursuing the aforementioned principle, the Democratic Party leads and will always carry out its actions in
the interest of the people and with the people.

This is a clear response to the various questions received in recent days by party activists and ordinary citizens living in the country about reports that Abdurahman Boreh was preparing a group of mercenaries to carry out military action against the Guelleh regime.

The Democratic Party of
Djibouti (PADD) is neither closely related to Abdourahman Boreh’s activities in neighboring countries nor in the West. And we want our activists and members to know that PADD has no political relationship with the Djiboutian businessman.

As for the low blows between Boreh and his ex-friend, Guelleh, for PADD these stories are in the private sphere
of these two Djiboutians.

Long live Djibouti !!!

Long live democracy !!!

And the fight continues !!!

Geneva, on 03/12/2018

Hassan Cher Hared

Président du Parti Démocrate djiboutien – PADD


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :