Somaliland : Un officier du renseignement éthiopien a été assassiné à Hargeisa, la capitale de la Somaliland.

drapeau ethiopieLe vice-ministre du ministère de la sécurité intérieure, Mohamed Mousse Dirie, a confirmé l’élimination physique d’un officier du service des renseignements éthiopiens (NISS Ethiopian National Intelligence and security service)e n mission secrète dans la capitale somalilandaise, Hargeisa.

« Cette affaire est dans les mains de l’autorité de Hargeisa. Beaucoup des suspects sont au cachot depuis mais ces derniers sont composés des personnes interpellés sur des simples délations et d’autres arrêtés preuve à la main. L’affaire suit son cours et nous espérons qu’elle aboutir sur des résultats palpables. « , a déclaré le vice-ministre somalilandais.

Quand des journalistes ont demandé au vice-ministre si des personnes non autochtones de Hargeisa pouvaient réaliser de telles missions d’assassinat dans cette petite ville dont les gens sont installés par clan dans des quartiers différents? Le vice-ministre  a répondu que c’était possible parce qu’il est possible ailleurs et peut l’être chez nous aussi.

« Groupe, Al-Shabaab, la rébellion ONLF et tout autre organisation hostile à l’Ethiopie  peuvent exécutent de tel acte. Et d’ailleurs ils sont capables de le faire à New-York, à Addis-Abeba, etc…», a fait valoir le ministre.

Certains sources proches de la présidence somalilandaise laissent avancer que l’officier tué enquêtait sur l’implication des ministres et des fonctionnaires de la Somaliland dans un faste trafic d’arme et des documents de voyage que des groupes opposés à Addis-Abeba bénéficiaient largement.

Quelques jours plus tôt  la ville de Hargeisa a reçu une forte délégation de l’état somalien de l’Ethiopie, kilil 5.

Ni le  gouvernement de l’Ethiopie ni l’autorité de l’état somalie de l’Ethiopie n’ont pas voulu commenter l’affaire.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :