Djibouti: Les députés de l’opposition exclus définitivement de l’assemblée nationale lors de la séance publique de ce mercredi 30 décembre 2015.

IOG - achete l'USNLe dimanche 27 décembre 2015.

Les députés de l’USN ont boycotté à l’unanimité la séance plénière de ce dimanche 27 décembre 2015 à l’Assemblée Nationale.

Les députés de l’USN, coalition des partis d’opposition djiboutienne, ont claqué la porte de la troisième séance publique de la 2ème session ordinaire de la 7ème législature à l’assemblée nationale, consacrée à l’examen de trois projets de loi.

En signe de protestation contre le massacre de Buldhuqo et de l’attaque à balles réelles contre les membres du Haut-Conseil de l’USN en réunion privée par les forces spéciales de la police, les députés de l’USN ont refusé de participer à cette séance.

C’est le doyen des députés de l’USN, et par ailleurs président du PDD, Mohamed Daoud Chehem qui a lu une courte déclaration au sein de l’hémicycle en ces termes : « Nous demandons à ce qu’une minute de silence soit observée pour les victimes du massacre du lundi 21 décembre 2015 à Buldhuqo et de l’attaque contre le Haut-Conseil de l’USN, attaque dans laquelle notre collègue, Saïd Houssein Robleh a été atteint par 2 balles réelles. Nous demandons également qu’un débat sur ce sujet soit immédiatement ouvert ».

 

Le mercredi 30 décembre 2015.

Le président de l’assemblée nationale, Mohamed Ali Houmed, censure les députés USN et les empêche de participer à la discussion sur la loi scélérate sur l’état d’urgence qui était examinée en procédure d’urgence ce mercredi matin 30 décembre 2015.

De surcroît, le président de l’assemblée envoie des gendarmes armés pour faire sortir manu militari ces vrais élus du peuple de l’enceinte de l’assemblée nationale.

Ce faisant, monsieur Mohamed Ali Houmed, donne libre cours à l’adoption de cette loi sensée légitimée la répression en cours et cela jusqu’au hold-Up prémédité d’IOG aux élections présidentielles d’avril 2016.

 

HCH


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :