Djibouti : les nouveaux réseaux des délateurs ou espions d’Ismaël Omar Guelleh en Occident.

Djib24-SDS-IOG-Hassan SaidPendant les états généraux d’IOG que certains citoyens avaient qualifié des « cirques gratuits d’IOG » un monsieur dénommé NIMAN avait répété d’une manière parfaite son numéro qui consisté à demande la création d’une cellule de suivi de la diaspora dans les représentations diplomatique du régime dans le monde.

Le président autoproclamé de Djibouti, ISMAEL OMAR GUELLEH, a repris ce projet à la soirée galla de Paris le 5 décembre 2013. Vu, la démonstration de force de l’opposition qu’il a découverte  en France et en Belgique quelques mois avant, le dictateur a décidé de mettre en place ces cellules des délateurs ou d’espions qui auront la tache de :

1 – faire des listes des opposants ou sympathisants des partis de l’opposition ;

2 – faire des rapports détaillés sur des personnes ciblés afin d’accentuer la pression ;

3 – dispatcher ou publier de la désinformation ;

4 – faire la pression sur les femmes seules ou isolés afin de les obligés à intégrer l’UMP ;

5 – déstabiliser les organisations djiboutiennes ;

6 – créé des listes ou groupes de soutien au régime en Occident ;

7 – recruté des hommes ou femmes qui pourront réaliser des actions d’assassinat ou d’agression en Occident ;

8 – etc…

Le fait que j’ai publié sur le blog www.hch24.com un article d’information sur la création d’une association des refugiés djiboutiens d’Europe et d’Amérique a fait paniquer deux nouveaux recrues en Suisse.

Ces derniers ont pris contact avec Hassan Saïd, dit Hassan Madobé, directeur du Service des Documentations et de la Sécurité, une des outils de répression du régime, qui a réagi sur l’instrument des propagandes et des désinformations du SDS.

Hier soir, Djib24 a publié un twett dans lequel elle parlait d’un village Suisse dénommé Lucens d’où réside un homme dangereux qui tape sur ces compatriotes. Mais, cet engin de propagande a bêtement mis sur la place publique les espions fraichement recrues en Suisse.

Une heure après la publication de Djib24 j’avais reçu un email de Djibouti et d’un membre du régime en contact des ordinateurs du service d’Hassan Saïd. L’email contenait les noms des deux nouveaux recrus dont l’un habite dans les régions de langue alémanique de la Suisse et l’autre du côté francophone.

Les noms et les photos de ces agents seront transmis à la sureté et immigration Suisse dès demain.

Quant à Djib24 ne vous fatiguait pas parce que je vous donne mon adresse complète que vous pouvez publier sur votre outil de propagande :

Hassan Cher Hared – Route de Moudon 28 – 1522 Lucens – Suisse

Message pour la diaspora

J’appelle à tous les opposants de la diaspora de se mettre à la chasse de ses délateurs et de transmettre leurs noms et photos à la sûreté de pays dont vous y êtes.

Un délateur qui milite du côté d’un régime est comparable un mounafaq.

Hassan Cher hared

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.