Djibouti : Des serpents venimeux comme nouvelles armes d’assassinat à…

les serpents d_IOGPlusieurs prisonniers des droits communs détenus à la prison centrale Gabode ont secrètement contacté les médias de l’opposition, les ONGs de défense des droits humain et des responsables politiques afin de les informer que depuis le mois de juin 2013 des serpents venimeux sont apparus dans l’enceinte de la prison.

Ces témoins détenus à Gabode chuchotent comme suit : «  ces serpents apparaissent la nuit dans des cellules et un serpent noir du genre mamba s’est échappé et a semé la panique dans deux cellules bandés des prisonniers de tous bords. C’est comme si ces serpents venimeux étaient destinés à des gens précis. Ils apparaissent la nuit et dispparaissent à l’Aube comme par enchantement. Ces tueurs rampants ont été vus dans la prison avec le commencement des arrestations et l’emprisonnement des groupes d’opposant manifestant contre les fraudes électorales du 22 février 2013. »

Ces derniers temps des rumeurs circulant dans la ville de Djibouti et à Ali-Sabieh sur la cause du décès de Mohamoud Elmi Rayale, le 28 au 29 Aout 2013 dans la prison de Gabode, disent que la victime est décédé sous les venins des serpents plutôt que la torture.

Ahmed Ali

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.