Djibouti : Bilan acariâtre d’Ismael Omar Guelleh…

IOG - réseaux mafieuxVoirie : Entre Janvier 2003 (3400 et Février 2009 (4300, l’Etat a acheté presque 800 véhicules immatriculés en série B, réservés uniquement à l’administration générale et environ 100 pour l’armée, la gendarmerie, pour une valeur de 4,5 milliards FD (14 millions d’euros ou 18,2 millions de dollars US). Parmi ces 900 véhicules, il n’y a aucuns véhicules utilitaires tels que de bennes de ramassage des ordures, d’ambulances, de citernes d’eau qui font d’ailleurs un grand défaut dans les districts de l’intérieur.

 

Cependant, les rues de la Capitale sont bondées d’ordures par manque des camions de ramassage, des malades meurent dans les villages reculés à l’intérieur du pays par manque d’ambulances. Pourtant ce service et celui des travaux publics étaient, jusqu’au milieu des années 90, le fleuron de l’administration qui avec l’arrivée au pouvoir d’IOG, ont rendu l’âme. Pour constater, il suffit de rendre visite à leur dépôt respectif. Cela nous montre que l’Etat a démissionné de ses obligations et que le peuple subit quotidiennement cette dégradation.

Heureusement, les rues de la capitale et la route nationale numéro1 sont réhabilitées par l’Union Européenne qui attribue directement les marchés, par appel d’offre, aux sociétés européennes compétentes et au nom des Djiboutiens, nous leur sommes reconnaissants.

Electricité : ces dernières années, la direction de l’EDD a acheté plusieurs groupes avec des emprunts contractés auprès des fonds arabes ou d’autres banques mais les coupures de plus en plus longues continuent.

Les institutions républicaines, telles que la police, l’armée et la gendarmerie, plusieurs fois transformés par IOG pour les affaiblir afin de créer sa propre garde républicaine qui a juré sur le livre de Coran à défendre sa personne et non les institutions du pays. Le crédit alloué à ce corps pouvait bien être utilisée à réduire la pauvreté au lieu de quémander d’autres fonds auprès de la Banque Mondiale et des pays amis.

 

Cependant, IOG recrute de nouveau pour augmenter l’effectif de sa garde républicaine qui ne respecte personne : ni les officiers d’autres corps, ni les Ministres, ni les députés et encore moins les simples citoyens. Cette augmentation d’effectif génère ainsi des dépenses supplémentaires inutiles au détriment des contribuables.

Ainan Ainan

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :