Somalie / USA : Ilhan Omar et Rashida Tlaib deviennent les premières femmes musulmanes à siéger au Congrès américain

Une ancienne réfugiée somalienne et la fille d’immigrés palestiniens partageaient le mardi 6 novembre 2018 la distinction historique de devenir les deux premières femmes musulmanes élues au Congrès américain.

Les deux femmes – Ilhan Omar, 37 ans, et Rashida Tlaib, 42 ans – sont des démocrates du Midwest et des défenseurs des communautés minoritaires qui se sont retrouvées dans les viseurs de la politique anti-immigration du président américain Donald Trump.
Ilhan Omar a remporté un siège à la Chambre dans un district fortement démocratique de Minneapolis, au Minnesota, succédant à Keith Ellison, qui a été le premier musulman à être élu au Congrès.

La victoire de Rashida Tlaib n’était pas une surprise. Elle a concouru pour le Congrès sans adversaire dans un district qui s’étend de Detroit à Dearborn, dans le Michigan.

Leurs histoires font état d’une ascension similaire à travers la politique locale.
Omar a fui la guerre civile en Somalie avec ses parents à l’âge de huit ans et a passé quatre ans dans un camp de réfugiés au Kenya. Sa famille s’est installée dans le Minnesota en 1997, où la population somalienne est importante.
Elle a remporté un siège à la législature de l’État en 2016, devenant ainsi le premier législateur américain d’origine somalienne au pays.
Auparavant, elle avait travaillé comme organisatrice communautaire et comme dirigeante de sa section locale du NAACP, le groupe de défense des droits civils afro-américains.

Rashida Tlaib, est la fille d’immigré palestinien, née à Detroit, c’est l’aînée d’une famille des 14 enfants. Une combattante qui avait jadis critiqué le président des États-Unis, Donald Trump, lors d’une escale à Détroit en 2016.

Comme Omar, elle a ouvert la voie de la politique du Michigan, en devenant la première femme musulmane à siéger à la législature de cet État en 2008.
En août, elle a remporté le primaire démocrate pour un siège laissé vacant par John Conyers, qui a démissionné en décembre 2017 après des allégations de harcèlement sexuel et une santé défaillante.

En l’absence de challenger républicain dans la course, l’élection de Rashida Tlaib était une formalité ce mardi du 6 novembre 2018.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :