Djibouti : Les G7 (les 7 de Gerissas)  accusent Ilyas Moussa Dawaleh, Ministre de l’Economie et des Finances, d’être responsable de la dette colossale de Djibouti.

À la séance parlementaire du jeudi 15 novembre 2018, deux à trois ministres ont eu droits à des questions d’une cadences et d’une violence inhabituelle.  « Nin la doonayo dudo kuma jiro », la personne cible était aujourd’hui, Ilyas Moussa Dawaleh, ministre de finance. Le député Charmakeh Moussa Arreh, un Farahmatan/Fourlabe, président de la commission de finance du parlement, avait été chargé par la présidence de la république d’harceler particulièrement le Ministre de l’Economie et des Finances.

N’ayant pas pu résister le traitement qui lui avait été spécialement réservé et voyant qu’il est une cible principale de la meute, Ilyas Moussa Dawaleh se lâche et déclare qu’il travaille et agit sur ordre spécial d’Ismaël Omar Guelleh et non conformément aux  prérogatives attachés au poste de ministre de l’Economie et des Finances.

Ilyas Moussa Dawaleh a été critique sur la dette colossale du pays et les mauvaises performances financiers constatés depuis quelques années.

Toujours le jeudi 15 novembre 2018, des cadres de la représentation diplomatique de Djibouti à Paris se permettent de critiquer ouvertement, sur leurs comptes Facebook,  Ilyas Moussa Dawaleh. Leurs publications accusent Ilyas Moussa Dawaleh d’être le seul responsable de la dette colossale qui risque de faire couler Djibouti.

En réalité le lynchage d’Ilyas Moussa Dawaleh était prévisible le jour ou un groupe définit comme la section Facebook de la garde républicaine a créé un compte Facebook du nom de « IOG DOIT RESTER ». Le compte Facebook en question se définit comme un équipe de soutien d’Ilyas Moussa Dawaleh et attaque d’une manière outrage et vulgaire le cousin d’Ismaël Omar Guelleh, Mr Houssein Idriss Gouled dit Sékou Touré. Ce compte se permet à la fois de publier des textes de soutien à Ilyas Moussa Dawaleh et d’insulter dans la publication suivant Mr Houssein Idriss Gouled dit Sékou Touré.

Des proches d’Ismaël Omar Guelleh font circuler, depuis une semaine, dans les cafés de la capitale des accusations d’enrichissement illicite à l’égard d’Ilyas Moussa Dawaleh. Ces cousins de Guelleh parlent même d’une enquête secrète pour évaluer la richesse d’Ilyas Moussa Dawaleh et particulièrement ses investissements en Éthiopie, Dubaï et au Canada.

Il se murmure aussi qu’ilyas Moussa Dawaleh n’est pas sur la liste des ministres du prochain gouvernement de Guelleh.

Si tous ceux-ci se confirment, on peut dire que Mr Houssein Idriss Gouled dit Sékou Touré n’a pas chômé. Il a su secouer violemment le club du G7 (les 7 de Gerissas) pour se venger contre le ministre de finance qui n’arrêtait pas de l’attaquer.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :