Djibouti / Érythrée : L’ONU vient de lever les sanctions contre l’Érythrée et Dr. Moha Farah Jire réagit par des insultes contre les 3 présidents…

Depuis quelques heures, madame Moha Farah Jire, l’épouse de l’ambassade de Djibouti à Mogadiscio, monsieur Aden Hassan dit Belelo, s’est permis d’insulter sur son compte Twitter  les président de l’Érythrée, de la Somalie et le premier ministre de l’Éthiopie.

Dr. Moha Farah Jire est aussi la cousine et conseillère de la première de Djibouti, Kadra Mahamoud Haid, sur les questions portant la politique internationale et les relations commerciales.

Cette réaction impulsive de Moha Farah Jire démontre le mécontentement internet du régime clanico-mafieux de Djibouti. Ismaël Omar Guelleh avait même payé des lobbys américains pour bloquer la levée des sanctions contre l’Érythrée.

Mais, Guelleh a perdu la partie et l’ONU a, depuis cet après-midi du mercredi 14 novembre 2018, l’Organisation des Nations Unies a levé les sanctions imposées depuis une dizaine d’années à l’Érythrée, renforçant ainsi potentiellement l’économie de ce pays jadis isolé de la mer Rouge, qui reconstruit ses relations avec son voisin et son ennemi de longue date de l’Éthiopie.

La décision du Conseil de sécurité de l’ONU met fin aux restrictions imposées pour la première fois en 2009 suite à des accusations portées contre l’Érythrée. Djibouti et l’Éthiopie avaient accusé Asmara de financer et fournir des armes à des groupes armées et des groupuscules terroristes dont en premier Al-shabab.

« Le gouvernement érythréen se félicite de cette décision tardive de réparer l’injustice, près d’une décennie après que des actes néfastes aient été commis incluant un préjudice injustifiable au pays », a déclaré ce mercredi le ministère de l’Information sur son compte Twitter, peu après l’annonce. »

Le Conseil de sécurité a voté à l’unanimité en faveur de la levée de l’embargo sur les armes, des interdictions de voyager, du gel des avoirs et d’autres sanctions ciblées.

Cette levée décision de l’ONU pourrait aider l’Érythrée, qui selon une enquête gouvernementale abrite 3,2 millions de personnes, à saisir des opportunités pour son économie principalement agraire, où peu d’entreprises étrangères sont actives et qui est pour la plupart isolée du système bancaire international.

Hassan Cher

 


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :