Djibouti / Côte d’Ivoire : Tommy Tayoro Nyckoss, gendre et nouveau blanchisseur d’argent de Guelleh serait en difficulté avec la justice Ivoirienne.

tommy-tayoro-nyckoss-gendre-de-guellehFatouma-Awo, fille aînée de Ismaël Omar Guelleh, s’est Marié contre l’avis de son père à Paris, en 2011, avec un ivoirien, bien connu des services français de la police. Tommy Tayoro Nyckoss, ex- résident à Sarcelle (Sarcelles est une commune française située dans le département du Val-d’Oise en région Île-de-France.) était fiché au stups de Paris.

C’est  Khadra Haid, la mère d’Awo, qui décida d’agir en douce et organisa un mariage de pacotilles en toute discrétion dans la capitale parisienne. Elle n’invita que les proches de la famille et du royaume. Mais pas le parrain d’Haramous, Ismaël Omar Guelleh, puisqu’il refusait cette union illégitime à ses yeux et aussi parce qu’il avait « d’autres sangliers sur le feu », en sa principauté…

le nouveau mari de Fatouma-Awo sera interdit pendant quelques mois à Djibouti mais son épouse saura convaincre le père parrain, Ismaël Omar Guelleh, des avantages qu’il peut en tirer d’un homme bien connu dans le secteur du Stup en France. Guelleh le voyant comme un futur élément important dans la mafia djiboutienne, il l’invité à venir servir et se servir à Djibouti. Il a été décrété entrepreneur et se voit attribuer des marchés juteux. C’est ainsi qu’il a déjà sévi à travers la sinistre entreprise « Independent Construction Company (ICC) » gérée par sa future épouse et un certain Wissam Abdallah Kassim, aujourd’hui en fuite à l’étranger. Avec ICC et Wissam, Tommy et la fille du dictateur Guelleh ont pillé le secteur public comme le secteur privé avant de repartir pour Paris avec un magot estimé à plusieurs millions de dollars.

Afin de faire disparaître l’arme du crime qu’est ICC, le couple dictatorial a ordonné à la justice djiboutienne de mettre ses restes aux enchères au profit de l’un de ses protégés, le fonctionnaire et entrepreneur Saïd Mahamoud Del, ce qu’elle a fait par un jugement de juin 2012. Moyennant quoi le Tommy est revenu à Djibouti. Il est flanqué d’un garde de corps membre de la Garde dite républicaine et donc payé par l’Etat de Djibouti. Et il a déjà reçu au moins deux marchés, l’un en association avec le député et entrepreneur Youssouf Moussa Dawaleh, proche du couple et frère du ministre de l’Economie et des Finances, Ilyas Moussa Dawaleh, qui fait aussi parler de lui en matière de marchés douteux, et l’autre marché directement. Avec Youssouf Moussa Dawaleh, le gendre de Guelleh, Tommy, a obtenu un marché immobilier colossal dans la capitale, tandis que son marché direct porte sur l’installation de nouveaux lampadaires dans la banlieue populaire djiboutoise de Balbala.

Les sociétés se créent à tour de bras avec Tommy, le dealer de Sarcelles. Avec le financement des deniers publics, Tommy Tayoro Nyckoss et son épouse lancent, en 2015, une société privée de transport aérienne «  Ivory Jet Services » société spécialisée dans l’aviation d’affaires et le transport médicalisé. Ils débutent l’activité aérienne avec un Falcon 50 « charter VIP » susceptible d’être transformé en avion médicalisé en seulement 45 minutes. Un second appareil devrait renforcer la flotte avant la fin de l’année.

Après le business Tommy Tayoro Nyckoss se tourne vers la diplomatie. Déjà avec un titre de diplomate spéciale auprès de la présidence djiboutienne que son beau-père lui avait attribué afin qu’il réalise  des activités illégales en catimini et en dehors des projecteurs des douanes de certains pays, il se voit alloué le nouveau titre de consul honoraire de Cote d’Ivoire à Djibouti.

De passage à Abidjan depuis une semaine, la douane et la police ivoirienne se demande comment le jeune ivoirien du quartier d’Anyama, la banlieue d’Abidjan, peut-il avoir du jour au lendemain  deux passeports diplomatiques, djiboutien et ivoirien, une nationalité française, autant des sociétés dont la plupart ont leurs siège social ou enregistrés en Côte d’Ivoire et des comptes en banque bourrés. Pour la justice ivoire, c’est la parfaite panoplie des trafiquants ou des blanchisseurs d’argent, et elle compte ouvrir une instruction judiciaire contre le gendre d’Ismaël Omar Guelleh, le fameux Tommy Tayoro Nyckoss

Serait-il un nouveau coopté dans le cercle fermé des blanchisseurs d’argent d’Ismaël Omar Guelleh ?

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :