Somalie : Une motion du parlement obtenue sous trafic d’influence pour destituer…

Musiibo Qaran iyo tuu KursiLa crise politique qui secoue depuis plusieurs jours le pouvoir central de la Somalie est montée d’un créneau au risque de se transformer en affrontement tribal entre d’un côté les Darood, ethnie du premier ministre, et de l’autre les Hawiye, ethnie du président de la république.

Hier soir, 170 parlementaires ont signé une motion de soutien au président de la république de l’état fédéral de la Somalie, Mahamoud Hassan Sheikh, dans le conflit politique qui l’oppose à son premier ministre, Abdi Farah Shirdon.

Cette mention titrée « Oui pour la destitution du premier ministre » sera transmis au président du parlement ce jeudi 21 Novembre 2013.

Déjà le bloc du premier ministre ont dispatché des tracts rédigés en langues somalie et dans lesquels ils accusent le président de la république de corruption, Trafic d’influence (Le trafic d’influence est cependant une forme de corruption complexe dans la mesure où elle n’est pas seulement bilatérale (corrupteur, corrompu), mais trilatérale également dans sa finalité.).

Les contenus des tracts prétendent que la mention n’est pas une décision unilatérale du parlement mais de l’œuvre d’un long travail, qui semble avoir débuté il y a plus d’un mois, d’un groupe des hauts responsables politiques de l’ethnie du président qui influence par tous les moyens possibles afin que les parlementaires y signent.

Vu que le parlement somalien est partagé en fonction de l’appartenance tribale, les signataires se composent comme suit :

1 – 45 parlementaires de la tribu HAWIYE ;

2 – 33 de la fédération tribal DAROOD ;

3 – 37 de la fédération tribal DIGIL et  MIRIFLE ;

4 – 34 de la fédération DIR ;

5 – 21 des divers tribus et clans « les autres »;

 

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :