Djibouti: Silence… Tadjourah la blanche en deuil.

TadjourahLa ville de Tadjourah vient d’être frappée par une catastrophe de circulation routière jamais vue. Dans cette optique, il serait en ce moment d’extrême douleur, de deuil et de tristesse d’avoir une pensée aux personnes qui ont perdues leurs très chères vies. Pour les survivants, souhaitons-nous, un bon rétablissement même si, il est à savoir que s’ils sont peu nombreux et ceci, pour des raisons encore non élucidées. Surcharges ? Dans ce cadre de réflexion, il est nécessaire et surtout dans de telles circonstance de se poser une question de responsabilité responsable, morale et juridique. Certes, Dieu seul sait comment l’accident a eu lieu, mais une seconde question, est celle de l’après accident. Oui, il y a eu accident, après l’accident, il y a toujours secours. Le problème est chers concitoyens que les services de secours doivent être secourus. Est-ce qu’on peut parler de secours si l’ambulance arrive après plusieurs heures, étant donné que l’appel au secours fut lancé il y a de cela des heures et des heures et les blessés ont déjà rendu les âmes, faute de soutien. Triste record de 14 morts dans un accident de voiture qui en transportait 18 passagers. L’Etat, s’endeuille. Mais, aussi, faut-il éviter d’être toujours fataliste ? Il faut que l’Etat veuille vaillamment sur ces citoyens, pour en être en deuil après la mort.

Les gendarmes, ces receleurs des billets de 1000 fdj, doivent dans des jours comme celui-ci payer le prix. Laissez-passer. C’est triste, si la Gendarmerie fout-le camp. Si le gendarme devient mendiant, qu’y reste-t-il aux mendiants ? Qu’en est-il de la sécurité routière. Des voitures pleines jusqu’aux dents se vident de leurs passagers, des citoyens devenus clandestins. Elle est triste cette tristesse. Pourquoi ne pas dépêcher sur le lieu de l’accident un avion, hélicoptère pour évacuer au plus vite les blessés. Cet accident est le plus triste, certes tous les accidents sont tristes, mais en terme de victimes, c’est le plus meurtrier. Après…….. Un silence gouvernemental. Après et toujours des morts, morts parce que non suivis. La gendarmerie n’a pas fait son travail…. Le seul travail qu’elle fait, c’est de retirer 1000 fdj, sous la colère du chauffeur. Punition ou démission ? Corruption, laxisme, je-m’en-foutisme. Voici, dans la douleur et le deuil, le seul et unique argument que nous pouvons avancer. Si la gendarmerie ferme les yeux ; si le peuple, ferme sa bouche, si l’Etat s’abstient, il n’y qu’à s’obstiner, quand on perd des êtres chers. Des citoyens utiles, des personnes vénérables, pour qui la République s’endeuille, pour qui des établissements s’attristent. Dans ce moment solennel, en ce jour mémorable, ce n’est plus le moment de se mettre en colère, c’est le moment de tirer leçon des événements.

Si hier il y a eu accident et des élèves sont morts, faute de secours et de secourisme, voici et des enseignants et des parents qui sévissent sous les yeux des passagers qui pour seul secours ne peuvent que leur offrir leur cri de lamentation et un torrent de larmes. Triste tristesse, des responsabilités irresponsables, des vivants qui déçoivent les survivants, des secouristes qui prennent des risques de venir en retard. Problème de carburant ? Coupez-les sur les comptes des personnes secourus, allez-y puisque cela peut servir de solution. L’ambulance est utilisée par un particulier pour ses courses en ville ? Prenez les bus et les voitures des citoyens responsables. La situation est grave. Arrivé à l’hôpital, pas de quoi les calmer. Tristes réalités. Service rendu à la Grande sœur ! L’Unique hôpital du chef-lieu a une carence criante en médicament de première nécessité !! Débordé, on évacue les malades vers la capitale après des heures. Pourquoi ne pas le faire depuis le lieu de l’accident à l’aide d’un moyen efficace : avion. Réfléchis cher citoyen, mets ta responsabilité devant toi, prends le destin du peuple en main.

Nouma Hugo

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :