Djibouti : Loin d’IOG, Dileita Med Dileita donne des lecons de démocratie…

Dileita Med DileitaLa mission d’observation électorale de l’Union africaine au Mali conduite par l’ancien premier ministre de la Djibouti, Dileita Mohamed Dileita,  a tenu une conférence de presse hier, mardi 26 novembre à l’hôtel Radisson Blu. Cette rencontre était destinée à présenter la déclaration préliminaire de cette mission sur le premier tour du scrutin législatif qui s’est déroulé dimanche 24 novembre dernier.

Globalement, le premier tour des législatives s’est déroulé dans les règles d’un scrutin régulier. Telle est l’observation faite par le chef de la mission d’observation électorale de l’UA au Mali, Dileita Mohamed Dileita. Il s’est réjoui de constater que des mesures ont été prises pour améliorer les conditions de tenue de ces législatives.  Il a indiqué que l’UA a déployé plusieurs centaines d’observateurs y compris dans le nord du pays malgré la précarité de la situation sécuritaire. Cependant, il a néanmoins relevé des insuffisances, mais qui ne sont pas de nature à compromettre la crédibilité du scrutin. Au nombre desquelles, la faible mobilisation des électeurs lors de cette journée. Sans dire que c’est la conséquence directe, il a reconnu que la campagne électorale pour ces législatives était « morne et terne . »

Autre remarque formulée par l’émissaire de l’UA, est que la localisation obtenue par SMS ou internet ne correspondait pas à la réalité de la ventilation des bureaux de vote. Il a aussi déploré la situation sécuritaire encore précaire au nord du pays qui a favorisé des incidents dans les régions de Tombouctou et Kidal où des bureaux ont été enlevés et des populations qui s’en sont pris au personnel électoral. Il a souhaité que ces anomalies soient circonscrites en vue d’une meilleure participation des électeurs au second tour des législatives prévue le 15 décembre prochain. L’émissaire de l’UA a également mentionné la faible participation des femmes  sur les listes de candidature. Il a ainsi noté que seuls 14% des candidats étaient des femmes. Il a révélé que la procédure du dépouillement n’a pas toujours été la même dans l’ensemble des bureaux de vote observés. Selon l’ancien premier ministre djiboutien, la mission de l’UA a relevé que le remplissage manuel des documents nécessaires au dépouillement était long et laborieux. Il a noté que des salles et espaces de dépouillement étaient mal éclairés. Ce qui pouvait contribuer à alimenter les rumeurs de fraudes. En vue d’une amélioration du processus électoral au Mali, M. Dileita Mohamed Dileita a formulé quelques recommandations d’abord à l’endroit du gouvernement pour l’inviter à un réexamen du cadre légal électoral afin de trouver un système électoral basé sur la proportionnelle. Il a également appelé les organes de gestion des élections à améliorer et sécuriser la transmission des résultats aux commissions locales de centralisation des voix. Il a demandé aux candidats et partis politiques à poursuivre le dialogue afin de dépasser les clivages. Il a enfin appelé les électeurs à se mobiliser massivement pour les scrutins à venir.

 

 

                                                       Massiré DIOP

L’iindependant

 

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :