Éthiopie / Djibouti : Mohamed Djama Doualeh en Éthiopie pour les 900 armes et l’élimination de Mohamed Idriss Abdi.

Le colonel Mohamed Djama Doualeh, commandant de la garde républicaine de Guelleh, s’est déplacé le mardi 30 octobre 2018 à Dire-Dawa soit disant pour accompagner le jeune artiste engagé, Maslax Said Doubad.

Mais en réalité l’accompagnement de Maslax n’est qu’une couverture à la mission spéciale du colonel.

Sachant que la photo réalisée avec l’ougas Moustapha Mohamed Ibrahim et le jeune Maslax dupera le lambda djiboutien, le colonel Mohamed Djama Doualeh a ordonné à sa milice des réseaux sociaux à dispatcher au maximum la photo avec l’ougas.

En réalité, le colonel qui dort ce soir dans ses résidences à Haramayo, a deux missions spéciales à traiter en Éthiopie.

La première consiste les 900 armées saisis par les renseignements éthiopiens et sortis de la caserne de la garde républicaine. Ces armes devaient dans un premier temps arrivés à Harar, où réside Salah Omar Guelleh, le frère du président de la république de Djibouti, et ensuite les armes devaient finir dans la main d’un groupe rebelle oromo extrémiste religieux proche d’Al-shabab. Ce groupe oromo d’extrémiste religieux sont la plupart des jeunes qui ont suivi des études au Yémen, Al-Madrasa Al-Muqbil – la tendance Salafiya-el-Jadida, et en Arabie Saoudite.

Les Bahfourlaba/Mamasan sont fâchés contre Salah Omar Guelleh qui n’arrive pas à mener à bien sa mission de bureau avance en Éthiopie de la mafia djiboutienne. Il a remplacé Mahamoud Robleh dit Boureyeh qui a rendu des loyaux services au système clanico-mafieux de Djibouti.

La deuxième mission du colonel Mohamed Djama Doualeh est de savoir comment son sergent oromo en charge de pister et d’éliminer physiquement Mohamed Idriss Abdi n’arrive pas à donner des résultats positives sur sa mission.

Le dossier d’arnaque des facturations de la consommation l’électricité de la FFDJ déstabilise Djama Ali Guelleh et agace Ismaël Omar Guelleh.

Beaucoup des gens se demandent comment Mohamed Idriss a pu fuir avant que le dossier soit public. Une alerte est partie de quelque part parce que Mohamed Idriss Abdi était déjà préparé.

Certains pointent du doigt Noël, un ex appelé de l’armée française en service à l’escadron soutien ravitaillement technique de la FFDJ. Suite à son mariage avec la fille du général Zakaria, Noel est recruté à l’EDD en qualité de chef de service client avec un salaire d’expatrie de 900milles fdj (soit 4500 euros) parce que Noel était l’un des premiers à l’EDD qui pouvait savoir la réclamation de la paierie de France. Et la primature de Djibouti est la deuxième fuite de source qui pourrait alerter Mohamed Idriss Abdi.

À suivre…

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :