Djibouti : Un sergent Oromo de la garde républicaine en charge de pister Mohamed Idriss Abdi.

L’un des trois oromo en faction dans la garde républicaine dirigée par le colonel Mohamed Djama, un sergent en charge avant d’être recruté dans la milice de Guelleh la gestion des bétails et des jardins maraichères de Guelleh, est en déplace en Éthiopie pour pister le compatriote Mohamed Idriss Abdi. Le sergent oromo est épaulé dans cette affaire par deux autres membres de la garde républicaine.

De l’autre côté, Djama Ali Guelleh, le directeur éternel de l’EDD qui est le rouage principal de l’arnaque réalisé sur le dos des Forces Françaises stationnées à Djibouti – FFDJ, n’arrive pas à dormir depuis qu’il a su que Mohamed Idriss est conscient du danger qu’il coure en restant près Djama Ali. Le cousin de 1er degré d’Ismaël Omar Guelleh veut faire taire définitivement Mohamed Idriss Abdi pour que ce dernier n’étale pas la vérité sur l’escroquerie à l’énergie électrique. Djama Ali Guelleh dépassé par les évènements et récoltant quotidiennement la remontrance de son cousin président qui l’accuse de manque de professionnalisme dans leurs pratiques mafieux se permet de mettre la faute sur le dos de Mohamed et le colonel Jean Philippe Delprat, responsable de la direction de finance de la FFDJ.

La FFDJ a de son côté déjà déposé une plainte auprès du tribunal de Djibouti sans oubli que la justice de Djibouti fonctionne à coup de fil de Haramous.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :