Djibouti / Éthiopie : Le Bahfourlaba/Mamasan veulent neutraliser le jeune artiste engagé Maslax Saïd Doubad parce qu’il dit non à une guerre entre Afar et Issa.

Maslax est un très jeune (âgé de 21 ans) artiste est activiste célèbre dans la région somalie de l’Éthiopie. Ce jeune artiste engagé de l’ethnie Yonis-Moussa/Issa fait partie des trois jeunes qui ont créé le mouvement connu sous l’appellation « BARBARTA SITTI » et qui avait contribué à la chute du président de la région somalie d l’Éthiopie, Abdi Iley.

Avec le changement en cours en Éthiopie, le mouvement Barbarta Sitti voulait se transformer en parti politique pour participer aux activités politique du kilil 5. En suivant cet objectif l’artiste engagé, Maslax, a décidé de faire une tournée qui devait l’amener à Djibouti, Ali-Sabieh, Tadjourah, Hargeisa, Mogadiscio, Jigjiga et enfin à Dire-Dawa.

Dans un premier temps, en septembre 2018,  Ismaël Omar Guelleh avait interdit à Maslax de tenir une soirée musicale à Djibouti sous prétexte qu’il est un Yonis-moussa/Issa les ennemies jurés des Mamasans. Suite à un article que nous avions publié le 14 septembre 2018 sur www.hch24.com (http://www.hch24.com/actualites/09/2018/djibouti-ethiopie-guelleh-dit-maslah-est-un-odahgobe-donc-ne-lui-autorisez-pas-la-soiree-musicale/) les Bahfourlab/Mamasan de Djibouti se sont en pressé de l’invité à Djibouti en lui payant tous les charges.

Le 12 Octobre 2018, Maslax a tenu son show musical à la Corniche, à Djibouti, et c’est fut un show qui a secoué toute la ville de Djibouti. Il a fait deuxième show musical, mais gratuit cette fois, à Ali-Sabieh. Il avait prévu de faire un show à Tadjourah à la fin de ce mois d’Octobre 2018.

Plus la fin de ce mois d’octobre 2018 s’approche plus Maslax découvre que sa relation avec le régime clanico-mafieux se compliquait.

Pour avoir l’autorisation de tenir le show musical de Tadjourah Ismaël Omar Guelleh lui recommande de faire une chanson spécialement pour les régions de Garba-Cisse, Gadhmadow et Cundhufa. Cette chanson devait inciter les issas à faire la guerre contre les afars et ravivait les tensions entre Afar et Issa de l’Éthiopie.

Le jeune artiste engagé, Maslax, a refusé de jouer ce jeu et a fait savoir au Bahfourlaba/Mamasan que les affaires des issas dépendant de leurs dirigeants culturels dont en premier le Gande (sénat culturel).

Cette position clair de Maslax n’est fut pas du goût de Bahfourlaba/Mamasan qui lui ont bloqué tous son argent et retiré son passeport de voyage.

Maslax n’est pas en prison mais le Bahfourlaba/Mamasan lui interdit tout mouvement en dehors de la capitale et région d’Arta.

d’autre part, le colonel Mohamed Djama Doualeh, le commandant de la garde républicaine de Guelleh a proféré des menaces contre des proches de Maslax en leur disant qu’il tuerait des membres de la famille du jeune artiste engagé si ce dernier relatait à l’état éthiopien certains des discussions qu’ils ont eu en tête à tête dans son bureau au sujet de la région Sitti.

Le Bahfourlaba/Mamasan dirigé par Ismaël Omar Guelleh  compte se maintenir au pouvoir en préparant une guerre généralisée entre les afars et les issas.

À suivre…

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :