Djibouti : rebelote le 8 octobre 2017 du massacre de Buldhuqo

Le dimanche 8 octobre 2017 à 5 heure du matin, des contingents des forces de la police ont attaqué les habitants du grand quartier des bidonvilles connu sous le nom de Buldhuqo. Les forces de la police étaient accompagnées es bulldozers du service technique  ou voirie de la ville de Djibouti pour démarrer les démolitions et la casse des taudis qui servent d’habitation aux populations pauvres de Buldhuqo qui sont composées en majorité de l’ethnie Issa.

Les résidents de Buldhuqo surpris dans leur sommeil ont ripostés aux forces de la police et réussis à les repousser avec comme arme des défenses des cailloux et des cocktails Molotov.

Vers midi la gendarmerie et des groupes de la garde républicaine fussent dépêchés sur le lieu pour mater les habitants de Buldhuqo. Ces dernières forces font usage des balles réelles contre la population. D’après les dernières informations reçus vers 18h à Djibouti, Ils sont arrivent  à blessés par balles réelles  9 personnes avec 2 gravement et une centaine d’arrestation. Le quartier est isolé du reste de la ville de Djibouti grâce une importante d’homme en uniforme bien armé. Les organisations de défenses des droits de l’homme et les médias libres sont interdits d’accès au lieu sans oublier que deux rédacteurs de la voix de Djibouti sont en prison et un est en fuite.

Ce quartier étiré sur une dizaine de kilomètre, du phare de Balbala jusqu’à quelques mètres de la base militaire des drones américains situé à Shebeley  est devenu un refuge pour la population les plus démunis de la ville de Djibouti.

Les habitations de cette bidonville sont clairsemés avec à des endroits de vastes terrains vides dont l’un fut le 21 décembre 2015 le lieu d’un massacre ciblant le Yonis-Moussa/Issa qui tenait une cérémonie culturelle.

Aujourd’hui, Ismaël Omar Guelleh et ses sbires du régime ont reproduit le massacre, cette fois, contre la totalité des résidents du bidonville parce que sa fille Fatoumo-Awo et son mari Tommy veulent vider Buldhuqo afin d’y construire sur des lotissements hippodamie des habitations en dure qu’ils revendront aux plus offrants.

À Suivre…

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :