Éthiopie : Une vive tension persiste toujours à une centaine de kilomètres du grand Barrage éthiopien de Renaissance – DAM.

Barrage Ethiopien sur le NilLe 30 septembre 2016 Huit membres de la force de sécurité ont été tués dans la région de Benishangul-Gumuz, à L’Ouest de l’Éthiopie, à la suite d’affrontements avec la population locale dans le district connu sous le nom de Sherkolle, dont les terres ont été données des chercheurs d’or originaire de la région de Tigray.

Plus d’un millier d’investisseurs, tous de Tigray, ont récemment bénéficié de grandes étendues de terres dans la région Benishangul pour explorer l’or, situation qui a irrité les habitants parce que les forces de sécurité venues d’Addis-Abeba  ont commencé à déplacer les résidents  pour ouvrir la voie aux prospecteurs. Au moins 25 habitants ont subi des blessures, d’après le président du Mouvement de libération du peuple Benishangul.

Le leader Yosef Hamid dit : « plus d’un millier des dirigeants et gradés militaires du régime se sont installés dans le district de Sherkolle pour explorer l’or, mais les habitants ont refusé de quitter leurs terres, conduisant à des affrontements meurtriers. »

Les tensions sont restées vives dans la région.

Le pouvoir ERPDF/ TPLF a donné des centaines de milliers d’hectares de terres dans Benishangul, Gambella, et les régions du Sud de l’Omo à des Tigrays exclusivement et quelques amis de l’élite dirigeante, déplaçant ainsi des milliers de populations autochtones de leurs terres.

Depuis hier les tensions ont reprises dans la région Benishangul-Gumuz et l’ERPDF a envoyé sur place les forces paramilitaires connus sous le nom d’Agazi. Ce force de sécurité est impliqué dans plusieurs massacres et tueries depuis la révolte dans les régions Oromo et Amhara.

Le gouvernement d’Addis-Abeba prétend avoir déplacé une aussi importante  force de sécurité dans l’unique but d’assurer la sécurité du grand barrage hydroélectrique situé pas loin des districts où les tensions existent.

De leur côté la population dit craindre que le force Agazi fasse des répressions meurtriers dans la région Benishangul-Gumuz.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :