Éthiopie : Les hauts fonctionnaires du gouvernement ne peuvent sortir du pays sans l’accord…

passport-federal-ethiopienLes hauts fonctionnaires du gouvernement  ne sont pas autorisés à quitter le pays sans l’autorisation du poste de commandement qui a été mis en place pour faire respecter l’état d’urgence déclaré en Éthiopie il y a deux semaines, d’après une source de l’opposition éthiopienne.

L’interdiction ne figurait pas dans les détails de la loi d’urgence qui a été publié il y a deux  semaine, mais des sources parlent d’un point particulier mentionné dans un mémo interne envoyé aux hauts fonctionnaires de l’état  et qui dit : « Le commandement interdit les représentants du gouvernement de quitter le pays sans leur accord. »

La nouvelle institution que l’on dénomme le commandement de surveillance de l’application de l’état d’urgence  est sous les ordres de trois membres vétérans du TPLF, à savoir Abay Tsehaye, Debretsion Gebremichael et Samora Yunis. Les sources ajoutent Siraj Fergessa de l’OPDO qui est  juste le visage médiatique de la clique du Tigré gérant en sous-main le commandement.

Le gouvernement éthiopien a déclaré l’état d’urgence le 9 Octobre 2016 après des manifestations intenses et constantes des Oromos et des Amharas qui protestent contre la domination des Tigrées tant au niveau de l’économie et le pouvoir politique.

Les habitants de Bahir Dar et Gondar, dans la région d’Amhara, ont tenu des manifestations la semaine passée défiant l’état d’urgence, bien que la loi martiale interdit les grèves et manifestations.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Related Posts

Comments are closed.