Djibouti : Le viagra, une menace mortelle plus que la plume de l’opposition pour les barons du régime de Guelleh.

mohamed-djama-doualeh-colonel-de-la-garde-republicaine-et-le-viagra« War ! Bahalki xuna ee Fiyagaraga ayaa wadnaha ii tabsaday ee waan iska fiicanahay sidayda kale » : propos rapporté de Mohamed Djama Doualeh, colonel de la garde république, sur le lit d’un hôpital parisien.

Evacué sur Paris, la semaine dernière, suite à un accident vasculaire cérébral (AVC) ou attaque cérébrale.

Une grande proportion de troubles érectiles est d’origine organique, c’est-à-dire causés par des maladies physiques. Parmi les plus grandes affections ennemies de l’érection, on découvre en tête un inquiétant duo : diabète et troubles vasculaires.

Pour un patient dont on ne connaît pas le statut coronaire, il faut faire un bilan cardiaque avant de faire cette prescription si le patient a des facteurs de risque.

Pris en association avec des dérivés nitrés (médicaments prescrits en cas de crise d’angine de poitrine, d’insuffisance cardiaque ou d’infarctus), le  tadalafil ou le Levitra, le Viagra peut entraîner une chute brutale de la tension artérielle parce qu’il potentialise leur action hypotensive. Ça peut entraîner aussi d’autres problèmes sérieux comme une crise cardiaque, un AVC ou même la mort.

Pour faire de la prévention et mesurer les conséquences de l’usage d’un tel médicament, il faut une certaine connaissance ou culture général. Or, le cas du colonel Mohamed Djama Doualeh est célèbre, un coureur de jupon invétéré qui a su défrayer la chronique  djiboutienne à plusieurs reprises. La plus célèbre est la mésaventure qu’il a connu derrière le stade Gouled à la capitale. Il se fait poignarde par des membres d’un gang qui l’ont surprise dans un parti des jambes en l’air, sur un bout de carton sous les étoiles, avec une femme mariée dont son dossier d’embauche se faisait aviser par l’entrejambe.

Un extrait tiré de la page 26 de la publication de Mon Petit Editeur  du 2013 de Cassiopée M.D, Profilage (Portraits professionnels), Sociologie du monde du travail :

Le coureur de jupons ne sait plus se tenir :
En sa ligne de mire, une femme, messires !
Courant comme un heureux vers sa douce conquête
On le soupçonne d’être un as de la quéquette !
Un mythe qui pourrait bien vite s’écrouler […].
 —

Cette pilule qui fait le ménage dans le cercle du régime de Guelleh devient de plus en plus menaçante. Ismaël Omar Guelleh pourra à tout moment intenter un procès contre la pilule bleu comme le réseau social de même couleur, Facebook.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :