Somalie : Un gouvernement corrompu et Al-shabab de plus en plus agressive sont maitre de Mogadiscio d’après l’ONU

les vieux déments de la somalieDéchirée par la guerre civile le gouvernement de la Somalie reste corrompu tandis qu’Al-Shabaab, groupe islamistes, est aussi mortelle que jamais, d’après un rapport des enquêteurs de l’ONU dont l’AFP a pu accéder ce lundi.

Le rapport signale également que les armes envoyées à l’armée nationale somalienne et censée être utilisés pour défendre le gouvernement soutenu internationalement ont plutôt été vu en vente libre dans au moins un marché où les agents Shabaab se ravitaillent.

« La corruption comme un système de gouvernance n’a pas encore fondamentalement changé et, dans certains cas, sans doute s’est empiré », on peut lire dans le nouveau rapport du Groupe de contrôle des Nations unies sur la Somalie et l’Érythrée.

Le Conseil de sécurité de l’ONU l’an dernier a permis une levée partielle de l’embargo sur les armes du pays pour permettre à l’armée nationale de se réarmer, mais « certaines de ces armes et de munitions ont été détournées vers les marchés d’armes à Mogadiscio », rapporte le rapport.

Financièrement, les experts de l’ONU ont dit qu’ils avaient « toujours trouvé des preuves de détournement avec des taux compris entre 70 et 80% de malversation. »

« Les indications confirment que les fonds détournés sont utilisés pour des programmes partisans qui constituent des menaces à la paix et à la sécurité», peut-on lire dans les 482 pages du rapport confidentiel, qui a été fourni par une source de l’ONU.

Environ un tiers du chiffre d’affaires du port animé de la capitale, une source essentielle de revenus totalisant des millions de dollars pour le gouvernement, un financement et source de devises, n’est pas pris en compte.

Pendant ce temps-Shabaab ont changé la tactique face à des attaques militaires soutenus par la force de l’Union africaine forte de 22.000 et de tirs aériens répétés, y compris l’assassinat de commandant insurgé Ahmed Abdi Godane le mois dernier.
Mais les frappes aériennes et drones font peu des dégâts pour endommager la force à long terme.

« Il n’y a actuellement aucune preuve qu’ils sont en« dégradation ou détruit « Al Shabaab.

« Au niveau local, le Shabaab ont augmenté leur utilisation de bombes, y compris l’introduction « notable » de véhicules piégés à déclenchement magnétiques, une tactique déjà plus couramment utilisé dans l’Afghanistan et en Irak, et qui « peuvent représenter un transfert de connaissances du champ de bataille de la Somalie », a-t-il ajouté.

Le rapport indique également que le Shabaab, qui a effectué le massacre Septembre 2013 à la capitale kenyane Westgate centre commercial de Nairobi, continuent de poser une menace régionale.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :