Kenya: pression des députés appelant à la fermeture des camps abritant des réfugiés somaliens.

parlement kenyaA la suite de l’attaque du centre commercial de Westgate à Nairobi, un groupe de députés appelle à la fermeture des camps abritant des réfugiés somaliens.

Ndung’u Gethenji , chef de la commission défense du parlement a révélé à la BBC qu’il détenait des informations à propos de l’utilisation de ces camps comme lieu d’entraînement par des islamistes.

Il estime que les autorités de Nairobi doivent revoir leur politique d’accueil vis-à-vis des réfugiés vivant à l’intérieur des frontières du pays.

Selon des officiels, 67 personnes ont péri dans le drame du Westgate, le 21 septembre.

Cinq militants islamistes ont été tués par les forces de sécurité pendant le siège qui a duré quatre jours tandis que neuf personnes sont en garde à vue après avoir été arrêtées en lien avec les attentats, selon les autorités.

Le groupe islamiste somalien Al- Shabab a présenté l’attaque comme étant un acte de représailles à l’engagement militaire du Kenya en Somalie.

Le Kenya abrite le plus grand camp de réfugiés au monde- celui de Dadaab qui accueille près de 500.000 personnes – alors que le nombre de réfugiés vivant à Nairobi, la capitale est estimé à 30.000.

Pour des raisons liées à l’insécurité, beaucoup d’habitants de Nairobi souhaitent que les réfugiés retournent chez eux.

Toutefois, une opération de rapatriement est peu probable puisque les camps sont administrés par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR).

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :