Djibouti: IOG croit portraiturer les manifs de l’USN en un projet d’Al-shabab

IOG-AL_shabab et USNDans  son discours de l’Aïd-Al-Odha, le président de la république de Djibouti, Ismaël Omar Guelleh, a tenté de redorer son blason en faisant un petit clin d’œil à l’occident avec son prétendu menace d’Al-shabab dont il se prépare à y faire face.

Moins de deux semaines après s’est au tour de ses ministres téléguidés de répéter la même hypocrisie avec cette fois une mise en scène théâtrale plus concrète :

« Le ministre djiboutien de la Défense et ministre de l’Intérieur par intérim, Hassan Darar Houffaneh, a convoqué lundi les élus locaux, les représentants de la préfecture, les leaders religieux, les notables coutumiers et les acteurs du tissu associatif pour une réunion d’urgence sur la sécurité publique.

 

En vertu de ces considérations, M. Hassan Darar Houffaneh a exhorté les élus locaux, les chefs de quartiers, les oulémas et les porte-voix de la société civile à collaborer avec la police et la gendarmerie dans la préservation de la sécurité publique.

« Sans pour autant céder au sentiment de panique, il importe de signaler les agissements suspects de tout individu douteux aux forces de sécurité. Car la sécurité est l’affaire de tous », a-t-il dit.

En outre, M. Houffaneh s’est dit confiant en la capacité des civils djiboutiens à travailler main dans la main avec les forces de sécurité pour mieux se prémunir contre toute menace susceptible de saper la stabilité du pays.

Le responsable politique a rappelé par ailleurs que les forces de police et de la gendarmerie observent ces derniers temps un niveau d’alerte élevé dans le contrôle des frontières terrestres et maritimes et la surveillance des centres névralgiques du pays. »

Les questions qui se posent sont :

Pourquoi Al-shabab va-t-elle attaquer Djibouti ?

Pourquoi en cette période précise ?

Et comment Al-shabab pourra se cacher dans une population qui se connaisse presque tous ?

Comme s’il y avait un pacte secrète entre le régime djiboutien et Al-shabab, l’armée Djiboutienne stationnée à Beledweyne, en Somalie, cette dernière ne subit pas d’attaque armée.

D’autre part il n’existe pas une communauté de la somalie du Sud à Djibouti et le groupuscule n’a pas des sympatisants dans la population Djiboutienne.

Donc, le seul et unique menace terroriste possible au pays proviendrait de la milice d’Ismaël Omar Guelleh, dont la majeure partie, sont originaires de la Somaliland, région dont le chef d’Al-shabab est originaire, le fameux Ahmed Godane.

Dans toute cette mascarade la dictature Djiboutienne a un dessein à mettre en œuvre :

Accuser abusivement les manifestations de l’USN d’éléments shababistes et plus spécialement les manifs de vendredi dont les points de départs sont les mosquées d’être un camouflé du groupuscule terroriste précitée.

L’occident doit faire attention à cette  nouvelle mise en scène d’IOG qui ne fera qu’exaspérer la population déjà mise à mal par 36 ans de tyrannie sanguinaire.

Hassan Cher

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :