Djibouti: Djama Elmi Okieh et les frais de coopératifs de l’école primaire 2013/2014

cooperative-école djiboutiURGENT
SELON DES INFORMATIONS QUI NOUS PROVIENNE DES ÉCOLES PRIMAIRES, ET CONCERNANT LES FRAIS DE COOPÉRATIFS DE CETTE ANNÉE, CES FRAIS ONT BEL ET BIEN ÉTAIENT REVUS À LA BAISSE AU LIEU DE 1000 FDJ ELLE EST RÉDUIT À 500FDJ MAIS LE PROBLÈME CE QUE CES FRAIS NE SERONT PLUS UTILISÉS POUR LE FONCTIONNEMENT DES ÉCOLES COMME D’HABITUDE.
UN COMITÉ MIS EN PLACE PAR LE FAMEUX MINISTRE DE L’ÉDUCATION SERA CHARGÉ DE COLLECTER LESDITS FONDS POUR ÊTRE PLACER DANS LES MAINS DU MINISTRE LEQUEL, D’APRÈS SES DIRES, PUISSENT COMPENSER LE FOND DES FOURNITURES INFORMATIQUES RÉCEMMENT DISTRIBUÉS AUX ÉCOLES ( IMPRIMANTES, PHOTOCOPIEUSES, etc….)
ALORS LA QUESTION QUI SE POSE EST?
OÙ EST PASSÉ LE BUDGET DE FONCTIONNEMENT DES ÉCOLES PRIMAIRES?
AVEC QUEL FOND CES MATÉRIELS ONT ILS ÉTÉ PAYÉS?
QUEL SERA LA DESTINATION FINALE DES COOPÉRATIVES DE NOS ÉCOLIERS ?

IL EXISTE À DJIBOUTI 32 ÉCOLES PRIMAIRES, SOIT 1700 ÉCOLIERS PAR ÉCOLE AU MINIMUM, SOIT 54400 ÉLÈVES FOIS 500FDJ PAR ENFANT EST ÉGAL À 27 200 000 FDJ.
UNE SOMME DE 27 MILLIONS SERA COLLECTÉE PAR CE COMITÉ AD HOC

A VOUS DE JUGER

 

Ali Mohamed Dato

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.