Djibouti / France: Déclaration liminaire de la rencontre de l’opposition djiboutienne à Paris le samedi 15 septembre 2018

Appel du Bourget de l’opposition Djiboutienne du 15 septembre

 

Rencontre de l’opposition djiboutienne à Paris à l’initiative du Président du FRUD Mohamed Kadami le samedi 15 septembre 2018.

L’opposition djiboutienne représentée par plusieurs  organisations et personnalités  politiques, ainsi que des membres de la société civile, se sont réunis pour discuter de la situation du pays qui se dégrade de jour en jour, de l’état de l’opposition djiboutienne, des changements importants  dans la région et l’avenir du pays en général.

Les divers interventions, avis et propositions des participants, comme celles et ceux qui n’ont pas pu faire le voyage à Paris, grâce aux réseaux sociaux, convergent  dans la même direction : poursuivre  des discussions constructives dans le sens de l’intérêt du peuple djiboutien.

Les interventions de chacune et chacun ont  démontré le souhait d’aller de l’avant pour  répondre aux atteintes et aux aspirations  du peuple Djiboutien qui souffre de la misère et de la répression permanente depuis 41 ans pour qu’il trouve le chemin de sa libération.

Ces échanges riches en substance avec des propositions audacieuses et concrètes, se sont déroulés au parc départemental Georges Valbon à La Courneuve (Seine Saint Denis)  au cours de la fête de l’humanité où des centaines de milliers de personnes prônent la solidarité avec les peuples en lutte.

La rencontre qui  a eu lieu de 16h30 à 20h  s’est conclue par l’adoption d’une déclaration par consensus  qui porte sur trois points:

–         accord unanime sur la nécessité d’une transition politique à Djibouti ;

–         la mise en place d’un groupe  de suivi ;

–         une volonté de poursuivre cette collaboration en l’élargissant à toutes les organisations et acteurs qui veulent le changement à Djibouti  avec un agenda des rencontres  précis.

La réunion est clôturée par des invocations, un appel d’espoir au peuple djiboutien de faire aboutir la lutte contre ce régime archaïque, dépassé et isolé qui puise son salut dans la discorde nationale et l’éclatement du pays.

NB : Les participants à la rencontre du Bourget

Ont assisté à cette rencontre de l’opposition  des organisations politiques et  des personnalités :

ARD, RADDE, CDU, PADD, FRUD, FPC, UDJ, LDDH

Et des personnalités: Nidal Mahmoud,  Ali Abdillah Iftine, des représentants des jeunes, comme Barkat Mohamed et des femmes djiboutiennes en lutte notamment  Aicha Dabalé  et plusieurs  d’autres. Moussa Mohamed Ainaché n’a pas pu se déplacer et s’est excusé. Omar Elmi n’a pas pu se déplacer de Clermont Ferrand et n’a pas pu intervenir par téléphone.

Des personnalités de l’opposition qui devaient intervenir par téléphone à partir de Djibouti, n’ont pas pu le faire : il s’agit du Dr Abatté Ebo,  de Mohamed  Abdourahman TX,  d’Adan Mohamed Abdou.

Seul  Cheik Abdourahman Bachir est intervenu par téléphone à partir du Canada  et il a félicité les organisateurs de la rencontre et a émis le souhait d’une 2ème rencontre de l’opposition  dans un délai très rapide.


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.