Soudan du Sud : Les pourparlers de paix reprennent en Ethiopie

sud soudanLes pourparlers visant à mettre fin à la guerre civile au Soudan du Sud ont repris en Ethiopie lundi, les médiateurs ont dit que des combats sporadiques continuait à faire rage entre les rebelles et combattants gouvernementales dans ce pays africaine riche en pétrole.

Les négociations ont été suspendues depuis le fin Août 2014, lorsque le président Salva Kiir et le chef rebelle Riek Machar ont signé un nouvel accord de cessez-le, le quatrième depuis le début du conflit il y a neuf mois, mettront en place un gouvernement d’union le 9 Octobre 2014.

Samedi, l’organisation régionale d’Afrique de l’Est, IGAD, qui a été la médiatrice des pourparlers, a dénoncé « le combat insensé » au Soudan du Sud et se sont plaints que les hostilités semblaient s’enflammer à chaque fois que des négociations étaient sur ​​le point de reprendre.

Les discussions se tiennent actuellement dans la ville éthiopienne du nord-ouest de Bahir-Dar, après avoir été déplacés de la capitale Addis-Abeba – où les délégués de la paix ont été accusés de laisser derrière eux d’énormes factures dans les hôtels de luxe et de ne pas être sérieux au sujet de la paix.

Selon des diplomates européens, les négociations ont coûté à ce jour près de 20 millions d’euros.

Les participants sont des délégations du gouvernement, les rebelles, les partis politiques et les groupes de la société civile, qui sont censés être discuter de la formation d’un «gouvernement de transition d’unité nationale».

« Ce qui est très important maintenant, c’est la question du président et du Premier ministre. Nous allons discuter des questions de nomination et les pouvoirs du Premier ministre. Si c’est convenu, ce sera un pas en avant», a déclaré Taban Deng, un ancien gouverneur de l’État d’Unity, qui dirige maintenant la délégation de l’opposition.
Des combats ont éclaté dans la plus jeune nation du monde en Décembre 2013 après un affrontement entre les troupes et les combattants fidèles à Machar de Kiir. La guerre se répandit rapidement à travers le pays et a été marquée par des violations généralisées des droits de l’homme et les atrocités par les deux parties.

Les accords de cessez-le-feu précédents ont toutes été brisées, et les efforts pour former un gouvernement d’union ont jusqu’à présent échoué.

Comme la lutte de pouvoir entre Kiir et Machar continue, l’Organisation des Nations Unies a déclaré que la crise alimentaire du pays est le «pire dans le monde » et les travailleurs humanitaires ont mis en garde contre le risque de famine.

Des milliers de personnes ont été tuées et plus de 1,8 million ont fui le pays.

HCH


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :