Somalie : Déjà 3 candidats se battent pour la succession d’Ahmed Abdi Godane, chef suprême d’Al-shabab

Le chef des groupuscules extrémistes islamistes somaliens Al-shebab, Ahmed Abdi aw-Mohamed «Godane», a été tué au cours d’une frappe aérienne de l’armée américaine lundi, ont annoncé vendredi les Etats-Unis. L’opération avait lieu le lundi 1 septembre 2014 à 15h20, soit 18h20 heure GMT. Les hauts responsables d’Al-shebabs étaient alors dans une réunion, en présence de leur chef Ahmed Abdi Godane.

Des missiles Hellfire et des armes à guidage laser qui a permis aux forces spéciales américaines de détruire un campement dans une forêt près du quartier de Sablale (170 kilomètres) au sud de Mogadiscio, où le groupe forme ses combattants, et un véhicule.

Enfin, pour le Pentagone, à Washington, la mort du chef islamiste somalien constitue « l’aboutissement d’années de labeur des services de renseignement, de l’armée et des forces de maintien de l’ordre ».

Pour montre sa détermination, le groupuscule, moins d’une semaine après la mort de leur chef suprême, sa succession à la tête de l’organisation fait des bruits en Somalie et chaque clans cherche à imposer leur homme.

Les medias somaliens proches d’Al-shebab ont avancé les noms de trois personnalités du groupuscule, dont :

1 – Ahmed Dheere, cousin et famille de Feu Ahmed Godane (tribu Isaak), a été le plus proche du leader et semble être plus en vue ;

2 – Ahmed Diiriye, de la tribu Yabadhale, clan Faqi Maxamud, un pur et dure que beaucoup des membres du groupuscule soutiennent sa candidature ;

3 – Mahad Karataay, du sous clan Habar-gidir. Il a le soutien de la majeure partie des Hawiyes membre d’Al-shabab.

L’appartenance clanique des différents candidats à la succession à la tête de l’organisation du chef tué démontre qu’Al-shebab est profondément implanté dans l’appareil clanique somalien tissé comme une toile d’araignée.

Hassan Cher

 


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.