Ouganda : Utilisation de l’aide des États-Unis à d’autres usages en violation des droits de l’homme

Susan E. RiceD’après des organisations ougandaises, Museveni utilise l’assistance à la sécurité d’Obama pour la lutte contre Al-Shabaab pour réprimer l’opposition.

L’aide militaire et la formation des États-Unis dans les techniques de surveillance aide le gouvernement du président Yoweri Museveni pour réprimer l’opposition, selon des sources politiques à Kampala. Il a même joué un rôle, nous ditons, dans une confrontation entre Museveni et son ancien allié, Amama Mbabazi, qu’il a écarté du poste de Premier ministre le 21 Septembre 2014.

Washington renforce les capacités des Forces de défense populaires de l’Ouganda, pivot centrale de la Mission des Nations Unies soutenue par l’Union africaine en Somalie(AMISOM), dans le but de faire un élément plus efficace dans la lutte contre le djihadiste Harakat al-Shabaab al Mujahidiin.

L’Agence américaine pour le développement international, qui a fourni près de 200 millions de dollars d’aide en 2012, décrit l’Ouganda comme «une force essentielle pour la stabilité régionale en Afrique de l’Est et un partenaire clé pour les Etats-Unis dans la région.

Africa confidentiel


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.