Djibouti: L’echec des ‘dialogues’ entre l’USN et l’UMP

USN - DjiboutiLes négociations entre le gouvernement et l’opposition pour mettre fin à l’impasse politique qui perdure depuis le dernier législatif du 22 février se seraient bloquées, selon la coalition de l’opposition djiboutienne, l’Union pour le Salut National (USN).

« Force est de constater qu’au terme d’un mois de travaux, et en dépit des engagements répétés de la délégation gouvernementale, ce dialogue politique n’a pas pu produire de résultats, n’ayant même pas permis de dépasser le premier point dont le règlement est indispensable à celui de deux autres points », note un communiqué de l’USN publié samedi.

Le communiqué rappelle par ailleurs que les opposants détenus à la prison de Gabode ne sont pas encore libérés et les élus locaux ne sont pas non plus rétablis dans leurs mandats et fonctions.

« Le harcèlement anti-USN se poursuit sous divers formes et les victimes de la répression postélectorale attendent toujours d’être rétablies dans leurs activités et droits. De même la question majeure de la place légitime de l’USN à l’Assemblée Nationale reste entière », peut-on lire.

« A ce jour, samedi 14 septembre 2013, l’USN a saisi par courrier le Président de la République, M. Ismail Omar Guelleh, de cette situation de blocage, lui demandant d’user de ses prérogatives pour débloquer dans les meilleurs délais ce dialogue politique entre l’UNS et le Gouvernement, et prévenir par la même occasion son échec », conclut le communiqué de l’opposition.

L’opposition djiboutienne, qui a refusé de reconnaître les résultats des élections législatives du 22 février dernier, a mis en place un parlement parallèle appelé Assemblée Nationale Légitime (ANL).

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :