Djibouti : Des plaintes d’Ismaël Omar Guelleh pour faire barrage à la candidature d’Abdourahman Boreh pour 2021.

Djibouti : Des plaintes d’Ismaël Omar Guelleh pour faire barrage à la candidature d’Abdourahman Boreh pour 2021.

Ad
Guelleh / Boreh

La page Facebook « Djibnews Live » gérée par un ex-employé des services informatique d’Abdourahman Boreh a publié le 1er aout 2019 un petit article dont il annonce qu’Abdourahman Boreh fera une déclaration officielle bientôt sur sa candidature à l’élection présidentielle à Djibouti en 2021 (<iframe src= »https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fdjibnews.live%2Fposts%2F122632572352441&width=500″ width= »500″ height= »808″ style= »border:none;overflow:hidden » scrolling= »no » frameborder= »0″ allowTransparency= »true » allow= »encrypted-media »></iframe>).

Cette publication n’est pas passée inaperçue pour les yeux et les oreilles d’Ismaël Omar Guelleh.

Ismaël Omar Guelleh, président de Djibouti, qui soupçonne Dubaï d’être derrière la candidature d’Abdourahman Boreh, a riposté la même journée par une annonce dans laquelle Guelleh prétend saisir la Cour Suprême de la justice de Djibouti pour invalider tous les jugements de la Cour internationale d’arbitrage de Londres (LCIA).

DPWORLD

Après l’invalidation des jugements de la Cour internationale d’arbitrage de Londres (LCIA), Ismaël Omar Guelleh a déjà préparé des plaintes contre Abdourahman Boreh et DPWorld. Dans ces plaintes, il les accuse d’escroquerie, de vol, etc.

L’objectif de Guelleh est de faire barrage à la candidature supposée d’Abdourahman Boreh à l’élection présidentielle de 2021 parce que l’article 9 de la loi organique N°1/AN/92 Relative aux élections, fait à Djibouti le 29 octobre 1992 par le président de la République, Hassan Gouled Aptidon, stipule que « Tout candidat aux fonctions de président de la République doit être de nationalité djiboutienne, jouir de ses droits civils et politiques et être âgé de quarante ans au moins » ( https://publicofficialsfinancialdisclosure.worldbank.org/sites/fdl/files/assets/law-library-files/Djibouti_Electoral%20Law_1992_fr.pdf ).

Avec des plaintes pénales et civiles devant la justice djiboutienne, il est indiscutable qu’Abdourahman Boreh et DPWorld seront jugés automatiquement et à la manière souhaitée par Ismaël Omar Guelleh.

Avec ce nouveau projet monsieur Abdourahman Boreh ne perdra pas simple ses droits civils, mais il risque de perdre aussi sa citoyenneté djiboutienne.

À suivre…

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared