Soudan du Sud : Un superviseur de l’IGAD meurt de crise cardiaque sous la détention des rebelles

Un membre de l’organisme régional de l’Afrique de l’Est mandaté pour la surveillance d’un cessez-le feu au Soudan du Sud est décédé d’une crise cardiaque après sa détention avec d’autres collègues par les rebelles au nord du pays, ce qui complique encore le processus de paix.

Seyoum Mesfin de l’Ethiopie, le médiateur en chef de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), qui tente de négocier la paix au Soudan du Sud, a déclaré que l’action des rebelles était une violation de l’accord de cessation des hostilités signé par les deux parties en conflit au début de cette année.

Seyoum a déclaré l’incident s’est produit dimanche matin dans la région d’Unity-state productrice de pétrole, mais il n’a pas révélé le nombre total de ceux qui sont détenus ou leurs nationalités.

Au moins 10.000 personnes ont été tuées depuis que les combats ont éclaté en Décembre 2013, opposant les forces gouvernementales du président Salva Kiir contre les partisans de Riek Machar, son ancien adjoint et rival de longue date.

Un autre responsable de l’IGAD a déclaré que celui qui est mort était un ressortissant du Soudan du Sud représentant du gouvernement.

L’IGAD a huit groupes de superviseurs dans les zones de point d’éclair. Chacune des huit équipes comprend jusqu’à six membres.

Le gouvernement et les rebelles ont chacun un représentant dans chaque groupe, dit les responsables de l’IGAD.

Les superviseurs ont été déployés à Juba, la capitale, où des combats a éclaté, Malakal et Bentiu, les zones productrices de pétrole du nord de l’État de l’Unité et de Bor, théâtre de certains des combats les plus lourds à environ 200 km au nord de Juba.

Les pourparlers de paix entre le gouvernement et les rebelles mené par l’IGAD dans la capitale éthiopienne à Addis-Abeba sont jusqu’à présent sans résultats.

Les chefs des délégations des états de l’Afrique de l’Est devaient se réunir dans la ville tard le dimanche dans la dernière tentative de renforcer la pression sur les deux parties afin de mettre fin au conflit.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :