Somaliland : Le Danemark soupçonne Dahabshiil de blanchiment d’argent et financement du terrorisme …

– Déclaration sur l’inspection de DahabShiil Money Transfer Services Ltd (cas de blanchiment d’argent)

FSA en Juillet 2013, suite à une inspection de Dahab Shiil Money Transfer Services Ltd (ci-Dahab Shiil) afin de déterminer si la société respecte les règles applicables en matière de blanchiment d’argent.
L’évaluation des risques et résumé

DahabShiil a un permis restreints pour mener des opérations de transfert d’argent et de mener des opérations principalement au Somaliland et en Somalie, mais aussi en Ouganda et au Kenya. La société agit en tant qu’agent de transfert Dahabshiil International Ltd (ci-après Dahabshiil international) et utiliser les systèmes d’information de cette société mère. DahabShiil a d’ailleurs un bureau à Copenhague avec trois branches situées respectivement à Kolding, Aalborg et Aarhus. Les compagnies agissent comme agents, et n’a pas de permission indépendant.

En se basant sur l’inspection, la FSA estime que les mesures Dahab Shiils pour limiter les risques de blanchiment d’argent et le financement du terrorisme sont insuffisantes, et que la société a violé les éléments essentiels de la loi sur le blanchiment d’argent. Le jugement a porté sur une attention particulière à un risque élevé d’être mal utilisé pour le blanchiment d’argent ou le financement du terrorisme de l’entreprise. La FSA a donc décidé de le signaler à la police.

Les sociétés de transfert d’argent (non bancaires) sont généralement considérées comme ayant un risque important d’être utilisé pour le blanchiment d’argent ou le financement du terrorisme. En outre, toute la compagnie de l’argent à la Somalie et le Kenya, qui la FSA considère comme les pays qui ont des règles tout à fait insuffisantes pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. La société dispose également de trois agences qui utilisent son système de transmission sans former ces agences dans les procédures de blanchiment d’argent de l’organisation.

L’Enquête de FSA a également donné lieu à un certain nombre d’obligations sur la base de:

– Procédures internes inadéquats et la formation.
– Le manque d’identification des clients.
– Respect insuffisant de la sensibilisation, de surveillance, d’enquête et de rapports.
– Effectuer n’importe quelle agence.

FSA estime que le matériel de formations internes de l’entreprise est très général et reflète clairement l’insuffisance dans la société mère, Dahabshiil international, puisque l’enseignement n’est pas adapté aux règles danoises. La FSA a ordonné à l’entreprise de s’assurer que ses employés et le responsable contre le blanchiment d’argent soient conscients des obligations contenues dans la loi sur le blanchiment, et d’élaborer des règles écrites internes adéquates.

La FSA a évalué les procédures de l’entreprise pour l’identification des clients et a sélectionné un certain nombre de clients à l’analyse de l’échantillon. Dans ce contexte, la FSA a ordonné à l’entreprise de s’assurer que la Société respecte la suivie des clients réguliers et des clients occasionnels sont légitimés de manière adéquate, et de mettre en œuvre des procédures qui garantissent que l’entreprise obtient suffisamment d’informations sur le but de clients, de la relation d’affaires et la portée prévue. En outre, la Société est tenue de veiller à ce que les informations d’identité et de contrôle conservée pendant au moins 5 ans.

La société à aucun exemple concret des employés ont été au courant d’une transaction suspecte. La société n’a même pas un système de surveillance, mais informe que ses activités sont supervisées par Dahabshiil internationale en Somalie. La société n’a pas eu des cas où ils ont étudié un détail d’opérations douteuses, et n’a donc pas fait rapports au ministère public pour de graves problèmes économiques et la criminalité internationale (SØIK), qui justifie que la surveillance est effectuée par Dahabshiil international.

Il est de l’avis de la FSA que la conformité de l’entreprise avec la Loi sur les exigences de blanchiment d’argent pour le devoir et la surveillance est tout à fait insuffisante. La FSA a donc ordonné à l’entreprise de mettre en place des procédures pour veiller à ce qu’il détecte les transactions suspectes et que l’entreprise étudie les transactions suspectes et les notes et les conserve les archives pendant 5 ans.

La société dispose de trois agences, qui exécutent les transactions pour le compte de la société. Les trois agences sont des entités juridiques indépendantes et ne sont pas la propriété de l’entreprise ou Dahabshiil international. Ceci est en conformité avec la loi sur les services de paiement et monnaie électronique seulement les établissements de paiement qui peuvent avoir des agences. Il n’est pas autorisé à avoir des agences sous licence limitée, pourquoi la FSA a ordonné à l’entreprise de cesser d’avoir des agences.

Finanstilsynet
(Danish FSA)


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.