Somalie : Le service des renseignements de Mogadiscio a fermé deux stations de radio pour…

Hier vendredi, le gouvernement somalien a fermé deux stations de radio privées et brièvement détenu plusieurs membres du personnel pour avoir incité la population à des soulèvements.

Sky FM et FM Shabelle ont tous deux été mis off-Air, tandis que plusieurs journalistes ont été arrêtés et interrogés par la police criminelle de la Somalie, a dit le porte-parole du ministère de la Défense Mohamed Yusuf.

« Je peux confirmer que les deux stations de radio de Mogadiscio ont été fermés suite à une décision prise par le ministère de la Défense », a déclaré Yusuf.

« Le gouvernement est convaincu que Radio Shabelle et Sky incitent le public dans leurs diffusions d’événements récents dans la capitale », a déclaré Yusuf sans plus de précisions.

Les journalistes emprisonnés ont été libérés après avoir subi des interrogatoires musclés.

Selon Guled Mohamed, un spécialiste des médias basée à Mogadiscio, la fermeture des deux stations a été liée à l’évènement de ce vendredi d’hier. La Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) et l’armée somalienne avaient conjointement attaqué les forces miliciens des clans locaux.

« Les deux stations de radio qui sont la propriété des individus considérés comme proche des miliciens opposés à la récente opération de désarmement à Mogadiscio », a déclaré Mohamed.

« Leurs diffusions d’informations sur les ondes radio ont été vus comme un soutien direct du clan Hawiye, qui a été la plus touchée par le désarmement. Le gouvernement considère cela comme une incitation et une menace pour la sécurité nationale », a déclaré AA.

L’armée somalienne et l’AMISOM ont réussi à confisquer une cache d’armes après les raids de la maison d’un ancien chef de guerre somalien dans le quartier Madina de la ville, qui a déclenché de violents combats entre l’AMISOM et la milice locale.

S’exprimant au nom des deux stations de radio, Said Gesey, président de l’Association indépendante des Maisons de médias somaliens, a condamné les fermetures et l’arrestation des journalistes.

Dans une interview en langue somalien de la chaîne de télévision somalienne basée aux États-Unis plus tôt cette semaine, le président somalien Hassan Sheikh Mohamud a accusé la plupart des médias privés de la Somalie de soutenir les groupes proches d’Al-Shabaab et les milices claniques.

Le gouvernement somalien a récemment lancé une campagne contre les armes non autorisées dans la ville ravagée par la violence.

La Somalie est en proie à la violence politique depuis le déclenchement de la guerre civile en 1991.
Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :