Djibouti: La misère intellectuelle, morale et matérielle de Guelleh a transformé son avion présidentiel en taxi brousse

Très affaibli depuis sa lourde intervention chirurgicale qui l’empêche de tenir la station debout ou de faire quelques pas, Ismaël Omar Guelleh aurait tout de même pris la décision de passer outre les recommandations de ses médecins et ses séances de rééducation pour se rendre à Washington via une escale forcée à Paris. La France généreuse lui aurait gracieusement proposé ses services et l’auraient hospitalisé sous le fallacieux prétexte de quelques bilans médicaux alors qu’il s’agissait en réalité de le mettre sur pieds.

Il aurait embarqué dans son avion -entretenu en Afrique du Sud aux frais du contribuable djiboutiens- avec le Président de Somalie et ses 17 membres du gouvernement. Une scène qui rappelle celle du Président rwandais Juvénal Habiramana et le Président du Burundi avant de mourir tous deux sous les feux du missile air-air lancé par le Front Patriotique Rwandais (FPR) du Président Paul Kagamé, l’homme qui fait peur à la France ! le tyran Ismaël Omar aurait-il pensé à ce risque ?

Les missiles qui les attendent sur place sont aussi composés des milliers des réfugiés somaliens et djiboutiens. Une belle occasion de Guelleh offerte à la diaspora djiboutienne qui peut désormais compter sur le soutien sans faille de leurs nombreux frères somaliens plus que jamais déterminés à en découdre avec la tyrannie.

Toujours est-il qu’en transformant l’avion présidentiel en taxi, Ismaël Omar Guelleh, le Président autoproclamé aura démontré qu’il n’a non seulement aucune crédibilité mais qu’il est aussi et surtout un homme esseulé : il souffre d’une misère intellectuelle, morale et matérielle avec les sanctions qui tombent pour non-respect des droits de l’Homme dans son pays. Il est un homme qui a besoin de remplir ce vide dont la nature a horreur.

Mais même avec son taxi brousse, Guelleh n’est pas sorti de l’auberge !

Houssein IBRAHIM HOUMED


 Share

Share this post:

Related Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :