Djibouti : A Washington, le peuple Djiboutien est en train de triompher contre la tyrannie de Guelleh

En direct à Washington, c’est près de 2308 Djiboutiens, éthiopiens et somaliens venus manifester en solidarité avec le peuple de Djibouti qui ont tous réclamé la fin de la dictature à Djibouti et le départ immédiat de Monsieur Guelleh, l’orchestre central des crimes de guerre, génocide et crimes contre l’humanité.

Coordonné par Ali Sultan représentant d’Uguta-Toosa, Par Mohamed Jama coordinateur de l’USN et Ali Chehem représentant du FRUD appuyé par la présence du vice-Président de ce mouvement Hassan Mockbel, l’opposition djiboutienne a assiégé le tyran djiboutien. Ismaël Aptidon le représentant de l’USN-USA qui continue de nous envoyer les photos, Abdallah Abdo et Mohamed Hassan ont fait savoir qu’ils n’ont jamais rassemblé autant des personnes. Preuve que plus aucun Africain, aucun djiboutien ne veut de la dictature.

A l’heure où nous mettons en ligne cet article, les djiboutiens continuent de scander « A bas la dictature ! A bas Ismaël Omar Guelleh » et exige l’instauration de la liberté et de la démocratie à Djibouti. Guelleh qui n’est toujours pas apparu est attendu par les manifestations. Les Américains vont-ils le ridiculiser à nouveau?

La Maison Blanche a fait savoir qu’elle répondrait à leurs interrogations légitimes et qu’elle était tout à fait opposée à la répression en cours à Djibouti avec, en prime, l’aggravation de la situation de la population qui n’a plus accès au service de base, à savoir la nourriture, l’eau et l’électricité.

Les premières photos d’une manifestation qui n’a toujours pas finie sont publiées par nos soins dans l’attente des images en provenance des États-Unis. Les interviews réalisés seront également publiés. Mais d’ores et déjà, c’est la fin d’une dictature qui est proclamée ici plutôt que sa contestation.

Les autres ressortissants Africains ont massivement répondu à l’appel de leurs leaders et rejettent également les dictatures dans leur pays. A Djibouti comme dans le reste de l’Afrique, on rejette les mêmes répressions avec ses lots de souffrances inouïes.

L’Afrique est en train d’écrire une nouvelle de son histoire, C’est à se demander si celle de Djibouti ne s’est pas effectivement en train de se réaliser aujourd’hui.

Houssein IBRAHIM HOUMED


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :