Djibouti: L’USN négocie, cachotterie ou discrétion ??

USN - DjiboutiNous apprenons aujourd’hui par images facebook le début des négociations entre le gouvernement et l’Union pour le Salut National (USN).
Par facebook car aucun responsable du côté USN n’a confirmé ces derniers jours malgré nos questions persistantes le moindre commencement des négociations pour sortir notre cher pays de l’impasse politique que l’a entrainé le holdup électoral du 22 février. Discrétion donc !!!
Ces négociations annoncées au plus haut niveau tantôt dans les médias tantôt harangué du haut du podium présidentiel ont soulevé l’espoir d’un peuple souvent spolié de sa victoire dans indifférence générale et « remis à sa place » à coup de Bayonne voir de balle réelle . Cet espoir à malheureusement très vite laisser place au scepticisme au vu du regain de l’oppression sur le terrain.

N’a-t’on pas en effet assisté à une vague d’arrestation sans précédent des militants du changement ? N’a t’on pas conjointement à ces discours de bonne intention emprisonné les leaders les plus tenaces de l’opposition unifiée ? La pratique des tortures des jeunes militants dans des endroits tenus secrets n’a t’elle pas fait son apparition ce dernier mois ? Joignant l’acte à la parole le premier des ministres beau frère du président n’a-t-il pas souligné en public que les rares création d’emplois seraient désormais exclusivement réservées au non moins rare militants de son parti (RPP) ? Et comme si cela ne suffisait pas les licenciement des travailleurs soupçonnés de sympathie avec l’opposition se comptent chaque semaine par dizaine en témoigne le récent licenciement sans préavis du Moufti de ville Cheick Osman Hassan Mahamoud ?

Basculé par des militants inquiets, les leaders de l’opposition se sont succéder à la parole ce dernier temps et pas plus que l’Aid El Fitri (le 08/08/2013) expliquant que la situation ne permettait pas l’amorce d’une quelconque négociation.
Moins d’une semaine après les embrassades et les accolades avec les éléments du pouvoir affichent sur les réseaux sociaux !!

En ne communiquant pas ses exigences l’USN ne prend-t elle pas le risque de se couper de sa base militante et laisser place à la désinformation gouvernementale dore et déjà à l’embuscade ?

Que doivent penser les militants ceux qui sillonnent les rues, ceux qui ont été torturés ,ceux qui ont été injustement licenciés ?
Il apparait maintenant aux vaillants militants qu’au vu de l’ouverture de ces négociations l’USN a maintenu sa volonté de négocier sans aucune condition préalable. C’est un choix politique.

Comment analyser l’acceptation par l’USN de ces négociations dont l’issue conduira à n’en point douter au vu même de la forme des discussions à accorder une sortie de façade à certains dirigeants de l’USN et il faut le dire…à renforcer à court terme une Dictature rejetées dans les urnes.

Si la Diaspora djiboutienne se rejouit de la libération tant attendu du dynamique porte parole de l’USN Monsieur Daher Ahmed Farah elle est inquiète de l’atmosphère et du silence lourd qui entoure ces début de discussion.

Il est plus qu’urgent que l’USN passe à la pédagogie !

Mahamed Robleh Bourale

L’USN négocie : cachotterie ou discrétion ??Nous apprenons aujourd’hui par images facebook le début des négociations…

Posted by Mahamed Robleh Bourale on Wednesday, August 14, 2013

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.