Éthiopie : Abiy Ahmed anxieux des tensions intercommunautaires envoie une mise en garde…

Voyant de plus en plus les sabotages portés à l’encontre de son reforme express, Abiy Ahmed, le premier ministre de l’Éthiopie, n’arrive plus à se retenir et s’exprime avec colère devant son invité, le président de l’Erythrée, Isaias Afwerki.

Il a envoyé ce qu’il appelle une « mise en garde » à ceux qui essayaient de perturber son réforme. Le Premier ministre Abiy Ahmed s’exprimant lors de la cérémonie d’accueil du président érythréen Isaias Afwerki à Awassa, une ville  située sur les bords du lac Awasa dans la vallée du grand rift sur la route reliant Addis-Abeba et Nairobi, Kenya. Elle fait partie de la région des nations, nationalités et peuples du Sud.

Dans son intervention, il a tenu les propos suivants : « C’est peut-être mon dernier message ».

Au sud, les attaques de la police oromo sur les villes et villages somalis de l’Éthiopie font de plus en plus des victimes et créent une tension entre les deux communautés au point que des politiciens prédissent une guerre totale entre Oromo et Somali.

Au Nord, les paysans Amhara ont confronté à Metema des soldats soudanais qui semblaient défendre des peuples de la région de Benishangul-Gumuz.  Cette confrontation a causé la mort de plusieurs fermiers Amhara.

Une situation qui inquiète beaucoup l’équipe d’Abiy Ahmed.

Hassam Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :