Érythrée : Le Conseil de sécurité des Nations Unies refuse de lever les sanctions contre Asmara et Guelleh jubile.

Ce lundi 30 juillet 2018, le Président du Comité des sanctions contre la Somalie et l’Érythrée (751/1907), l’Ambassadeur Kairat Umarov (Kazakhstan), a fait un compte rendu au  Conseil sur les travaux du Comité de suivi et consultations. Umarov a informé le Conseil de ses observations après sa visite du 4 au 10 mai à Djibouti, au Kenya, en Somalie et en Éthiopie, au cours de laquelle il a été accompagné de représentants de l’Éthiopie, du Koweït, des Pays-Bas et de la Suède mais la délégation n’a pas pu se rendre en Érythrée.

le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le président érythréen Isaias Afwerki se sont rencontrés à Asmara et ont signé un accord de paix mettant fin à un conflit de 20 ans. Ils ont rétabli les relations diplomatiques et accepté d’ouvrir des ambassades, de reprendre les services de vol des compagnies aériennes d’Addis-Abeba et Asmara et de rouvrir les installations portuaires de l’Érythrée pour l’Éthiopie. Le lendemain, le 9 juillet 2018, lors d’une visite en Éthiopie du secrétaire général de l’ONU,Antonio Guterres a déclaré que l’évolution positive de la situation dans la Corne d’Afrique pourrait conduire à la suppression des sanctions de l’ONU contre l’Érythrée.

Le 23 juillet, l’Ambassadeur de l’Éthiopie auprès de l’ONU, Tekeda Alemu, a informé les membres du Conseil des développements récents dans le cadre des discussions sur la normalisation définitives des relations entre l’Éthiopie et l’Érythrée.

Les membres du Conseil ont commencé à discuter, ce lundi 30 juillet 2018, de la question afin de déterminer dans quelles conditions les sanctions pourraient être levées.

Mais, avec la pression d’Ismaël Omar Guelleh et de son lobby des pays francophone et de certains pays de l’ex Soviétique, le Conseil décide de maintenir les sanctions contre l’Érythrée. Dans un échange téléphonique, ce soir avec son ministre des affaires étrangères djiboutien, Ismaël Omar Guelleh qualifie la décision de l’ONU d’une victoire contre l’ennemie de Djibouti et de la Somalie.

C’est la fête et la champagne à Haramous, palais d’Ismaël Omar Guelleh à Djibouti et la colère à Asmara.

À Suivre…

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.