Éthiopie : échec des pourparlers entre l’ethnie Amhara et l’état fédéral éthiopien sur l’avenir de la région Walkayit.

Manifestations Amhara à Gondar et Walkayit contre Addis-Abeba – ÉthiopieAu cours des affrontements interclaniques (Amhara/Tigré) dans les districts de Gondar, le nombre des personnes morts est estimé à 41 individus, soit 11 policiers, 1 soldats de l’armée et 29 civils à majorité de l’ethnie Amhara. Quant aux blessés, des observateurs indépendants estiment à 14 chez les hommes en uniformes et 40 chez les civiles.

Après l’échec des pourparlers entre un comité Amhara sélectionné des districts de Gondar et aussi la région litigieuse de Walkayit, à majorité Amhara mais rattaché depuis 25 à la région Tigray, et une délégation de hautes fonctions de l’état fédéral, Addis-Abeba a envoyé des militaires dans les districts de Gondar. Cette décision musclée du pouvoir centrale de l’Ethiopie n’a fait que mettre de l’huile sur le feu et les protestations ont repris ce lundi 18 juillet 2016 avec leurs lots des morts et des blessés.

La population Amhara des Gondars et Walkayit qui accusent le pouvoir centrale, sous la main mise des élites de Mékélé, d’avoir envoyé à Gondars des militaires majoritairement composés de l’ethnie Tigré pour qu’ils puissent massacrer les Amharas. Les protestataires Amharas manifestaient avec l’ancien drapeau du pays, celui utilisé sous le Deerg de Mengistu.

Beaucoup des intellectuels éthiopiens craignent que la situation s’aggrave et finisse comme le chaos somalien.

À suivre…

Hassan Cher

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :