Soudan du Sud: Offensive militaire rebelle près de la frontière éthiopienne

Sécurité – Les rebelles du Soudan du Sud ont repris leur offensive militaire dans la ville de Nassir dans le nord-est du pays où un nombre non déterminé de personnes a été tué dans ce que la mission de maintien de la paix des Nations unies, (UN peacekeeping mission, Unmiss) qualifie de pire attaque depuis la signature d’un accore de paix pour mettre un terme aux hostilités militaires.

Les combats ont repris après une attaque flagrante menée dans la ville de Nassir par un mélange de jeunes armés et de déserteurs de l’armée populaire de libération du Soudan, (Sudan People’s Liberation Army, Spla) qui sont actuellement fidèles à l’ex-vice-président, Riek Machar.

Les attaques ont eu lieu sous les yeux des superviseurs du cessez-le-feu de l’Autorité intergouvernementale pour le développement, (Inter Governmental Authority on Development, Igad), qui n’a pas encore réussi à déployer une force de protection approuvée par le Conseil de Sécurité des Nations unies en vue de séparer les factions belligérantes.

“C’est regrettable que cette attaque de grande ampleur se produise à un moment où des efforts intensifs sont en train d’être déployés par les médiateurs de l’Igad pour convaincre toutes les  parties à reprendre les discussions d paix suspendues à Addis-Abeba’, a déclaré le chef par intérim de l’Unmisss, Raisedon Zenenga.

Les rebelles ont indiqué que l’attaque contre la ville de Nassir, dans l’Etat du Haut Nil, était dirigée dimanche à l’aube par les Forces de Spla-Opposition sous le commandement général du gouverneur militaire de l’Etat du Haut Nil et du commandant du front, le général de division, Gathoth Gatkuoth.

‘Ils ont libéré la ville de Nassir (Kuany-Lual-Thoan) des mains des forces anti-fédéralistes et proposé 21 Etats de la nouvelle République fédérale démocratique du Soudan du Sud’, a indiqué le porte-parole militaire de la Spla-Opposition, le général de brigade, Lull Koang.

‘La libération de Nassir est intervenue après des tentatives infructueuses répétées par les forces du Président Salva pour arrêter le général Gathoth dans ses deux bases à Maan-Deng et Jigmir’, a affirmé le nouveau porte-parole des rebelles.

Les envoyés spéciaux de l’Igad qui préparent le terrain pour la reprise des discussions suspendues à Addis-Abeba, ont qualifié les attaques de ‘malheureuses’. L’équipe de surveillance et de vérification de la cessation des hostilités de l’Igad a annoncé que les rebelles ont pris d’assaut la ville à partir du fleuve Sobat à l’est.

‘Il est regrettable que cet incident intervienne à un moment où l’équipe de médiation vient juste de boucler les consultations avec la direction de la Spla Opposition à Addis-Abeba sur la manière d’opérationnaliser les accords signés et d’avancer sur le processus de paix’, a indiqué un communiqué de l’Igad après les attaques.

Les officiels de l’Unmiss ont déclaré que l’offensive à Nassir constitue la plus grave reprise des hostilités depuis la rencontre entre le président Kiir Mayardit et Machar le 9 mai et leur ré-engagement au respect de l’accord de cessez-le-feu.

Les rebelles ont affirmé que leurs forces ont subi des attaques ces trois derniers jours, ce qui les a poussé à reprendre les combats pour assurer leur défense. Ils ont affirmé que l’assaut sur Nassir était une tentative pour protéger et empêcher l’arrestation de leur commandant-en-chef militaire.

En attendant, les forces gouvernementales affirment que Nassir est sous leur contrôle, même si les  rebelles prétendent que leurs forces mènent une opération militaire de nettoyage dans et autour de la ville.

‘Le chute de Nassir permet aux ressources militaires de se recentrer sur les champs pétrolifères de Poloich (Poloich Oil Fields), Maban et Malakal. La saison pour l’avènement du fédéralisme, des 21 nouveaux Etats proposés vient de commencer pour de bon’, a déclaré le porte-parole de l’armée.

Pana 22/07/2014


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :