Somalie : l’Amisom tue 2 commandants shebab et attaque 2 camps d’insurgé

La force de l’Union africaine en Somalie (Amisom) a affirmé vendredi avoir tué deux « hauts » commandants des islamistes somaliens shebab et avoir attaqué deux camps de ces insurgés liés à Al-Qaïda.

 

L’Amisom affirme dans un communiqué avoir tué « deux hauts commandants des shebab », parmi lesquels Issa Mohamed Dhoore, qui aurait été un « agent de liaison » entre combattants étrangers et somaliens.

Dhoore était considéré comme étant proche du chef des shebab Ahmed Abdi Godane dont la tête est mise à prix 7 millions de dollars par les Etats-Unis. L’autre shebab tué se nomme Sharif Ameey et est considéré comme un « haut dirigeant », indique l’Amisom.

Tous deux ont été tués dans des affrontements dans le village d’Inimeey, situé dans la région de Hiran, à environ 200 kilomètres au nord de la capitale Mogadiscio.

Leur mort n’a pas été confirmée par les shebab dans l’immédiat.

Par ailleurs, selon des témoins, la ville de Jilib, située dans le sud de la Somalie, a été pilonnée jeudi par l’aviation de l’Amisom qui compte 22.000 hommes et tente depuis mars de reprendre aux islamistes les localités qu’ils détiennent encore.

L’Amisom a confirmé avoir attaqué jeudi une base des insurgés près de Jilib. Elle affirme avoir « détruit une base logistique des shebab » et blessé « plusieurs » d’entre eux.

La force de l’UA, qui combat les insurgés islamistes au côté des troupes somaliennes, a affirmé d’autre part s’être emparée d’ »un camp d’entraînement et de préparation stratégique dans le village de Khadija Haji, dans la région du Gedo », située près de la frontière avec le Kenya.

Chassés de Mogadiscio puis de l’essentiel de leurs bastions depuis 2011, les shebab, qui contrôlent toujours de larges zones rurales, ont multiplié récemment les attaques contre les institutions somaliennes.

Le palais présidentiel a été attaqué début juillet et en février, et le Parlement a été également ciblé.

Le 3 juillet, le député Ahmed Mohamud Hayd avait été abattu près du port de Mogadiscio. Quatre parlementaires au total ont été tués par les shebab depuis le début de l’année.

Les shebab ont également revendiqué récemment une série d’attaques meurtrières dans des pays voisins engagés en Somalie au sein de l’Amisom, ciblant surtout le Kenya.

© 2014 AFP


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :