Ethiopie : Le Premier ministre éthiopien a reconnu que des négociations avec l’Egypte sont à espérer mais…

Haile Mariam Dessalegn, premier ministre éthiopienDesalegn a déclaré que son pays continuera la construction du grand barrage hydroélectrique sur le Nil bleu, mais garder à l’esprit les intérêts des autres pays bénéficiaires du Nil.
Le nouveau chef de l’Egypte, Al Sisi, s’est engagé à mettre fin au antagonisme entre les deux pays par le dialogue.

Le dirigeant éthiopien, Haile Mariam Dessalegn, a déclaré que les pourparlers ne doivent point être sous-estimés, parce que le Caire qui est le grand utilisateur de l’eau du Nil présentera des conditions difficiles. Le Premier ministre avait tenu ce discours devant une séance ordinaire du parlement éthiopien le Jeudi 10 Juillet 2014.

Il a déclaré que l’Ethiopie est disposée à continuer les négociations, mais il reconnait la difficulté d’aboutir à un résultat positif.

Les relations entre les deux pays est dans une face dangereuse depuis le gouvernement d’Addis-Abeba a commencé la construction du grand barrage hydroélectrique en 2011.
L’Égypte estime que la construction du projet pourrait porter préjudice à la proportion historique dont l’Égypte puise du fleuve, tandis que l’Éthiopie estime que la construction du barrage n’aura aucune conséquence sur les intérêts de l’Egypte.

Chef de l’Egypte, Al Sisi, s’est engagé à mettre fin au conflit entre les deux pays par la négociation si l’Ethiopie ne prime pas ses intérêts avant les pays qui ont le plus nécessité de l’eau du Nil.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :