Afrique de l’Est: De plus en plus de victimes des chebabs dans la Corne

Ahmed Godane - chef Al-ShababDécidément les chababs somaliens instaurent un climat de terreur dans la région de la corne d’Afrique. Il ne se passe pas un mois sans enregistrer un acte criminel de ce groupe terroriste qui, ces derniers temps, semble concentrer ses efforts contre le voisin kenyan qui a pris des décisions à Nairobi pour une lutte sans merci contre les chebabs.

En fait depuis quelques temps le Kenya a déployé son armée dans la lutte contre les chababs en Somalie. En réponse, ces derniers ont fait du territoire kenyan, le théâtre d’actes terroristes de toutes sortes. La fusillade d’une voiture de vendredi dernier en fin d’après-midi, porte aujourd’hui le nombre de victimes à 94 morts depuis la mi-juin. Ces attaques rappelons-le touchent carrément la même région.

Récemment, le gouvernement Kenyan avait annoncé que des dispositions de nature à protéger cette région avaient été prises. Cette attaque survient pour mettre fin à ces allégations et prouver une fois de plus la vulnérabilité du Kenya face à cet ennemi. Les 7 morts de la récente attaque, a précisé le préfet de la région, sont 4 policiers et 3 civils. Le Kenya a durci le ton contre les terroristes chababs à la veille du dernier sommet mondial sur l’environnement qui s’est tenu en Nairobi le mois dernier. Dans cette lutte contre le terrorisme en Afrique australe le Kenya compte aujourd’hui sur des alliés tels que les Etats Unis même si cela ne suffit plus aujourd’hui à lui assurer la paix.

Des analystes se posent la question sur les visées des shebabs somaliens au Kenya. Personne ne peut le prédire d’emblée. La menace du porte-parole Chabab, Abdulaziz Abu Musab, d’attaquer partout où cela est nécessaire doit donc être prise, cette fois-ci au sérieux par le gouvernement kenyan puisque au rythme que ces attaques incessantes, la stabilité du pays est aujourd’hui de plus en plus menacée.


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :