Somalie / Somaliland : Farmaajo fournit un soutien militaire au Puntland pour écraser définitivement la Somaliland.

Ad

Somaliland ou PuntlandLe président fédéral de la Somalie, Mohamed Abdullahi  dit Farmaajo, a mis en place un plan militaire bien orchestré pour envoyer des armements, des munitions et des troupes entraînées à Tukaraq pour appuyer le Puntland dans les affrontements qui l’oppose à la Somaliland.

La population de Mogadiscio relatent dans les rues que ces derniers jours du mois de Ramadan on pourrait voir des convois d’hommes et d’armes cheminés par la voie terrestre et maritime en direction de la Puntland.

Des unités militaires entièrement équipées, dont les effectifs sont estimés de 800 à 1500 hommes et qui avaient été formés à la base militaire turque et ailleurs dans des nombreuses autres casernes militaires d’entraînement, à Mogadiscio et environs, soutenus par des pays étrangers, sont les premiers appuis à fournir au Puntland décidé à la dernière réunion des États fédéraux de Somalie à Baidoa.

La Somalie a l’intention de mettre tout son pouvoir derrière un offensif éclair contre les positions du Somaliland après le mois béni du Ramadan. Le plan consiste à percer les défenses du Somaliland depuis plusieurs directions et à introduire des armes et des munitions dans la ville de Las-Anod afin d’essayer de capturer la ville de l’intérieur et d’isoler les positions de première ligne de l’armée du Somaliland.

Hargeisa voit le soutien de Farmaajo au Puntland comme une répétition de l’histoire. Nous sommes maintenant face à une situation où Mogadiscio commence une autre guerre civile, semblable à celle des années 1980 entre le SNM, les combattants Isaak qui militaient pour la sécession de la Somaliland, et le régime militaire de Siyad Barre dominé par des clans Darood (Marehan, Doulbahante et Ogaden).

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.