Djibouti: Qui est Ali Deberkale dit Ali Siyad ?- 1er partie

1 – Qui est Ali Deberkale?

Ali est un djiboutien de père Afar et de mère Issa/Mamasan. Il avait grandi auprès de la famille du nouveau mari de sa mère dans le quartier 6 zone dhidha. Ali abandonne l’école la 5ème année de l’école primaire connue à l’époque sous la dénomination « classe de CM1 ».

  1. – Comment Il gagnait sa vie ?

À l’âge ou  nous pensions du collège, lycée et sports, Ali Deberkale plus connu sous le nom d’Ali Siyad avait déjà tendance à aller en cachette les soirées chaudes des night-clubs du quartier 2 et du rue d’Éthiopie. Ce qui inquiété beaucoup sa famille maternelle.

Arrivée vers l’âge d’adulte Ali Deberkale commence à travailler pour Idriss Omar Guelleh. Feu Idriss a fait sa fortune sous les trafics d’arme, la contrebande de l’alcool, l’arnaque des commerçants et les proxénétismes  Ali devient l’un de grand animateur du business d’Idriss. Il fut chargé de la gestion d’une partie de l’exploitation sexuel des jeunes filles dont la majeure partie provenait de l’Ethiopie ou de la Somalie surtout des ethnies Issak et Darood/Doulbahante qui fuyaient la dictature de Siad Barre. Ce business du sexe rapportait de l’argent à Idriss mais servait aussi à piéger plus d’un responsable du coté Djiboutien comme du coté française (surtout l’armée française stationnée à Djibouti) parce que Idriss Omar Guelleh n’était pas simplement le frère d’Ismaël Omar Guelleh et neveu de Hassan Gouled Aptidon mais un baron du régime qui contribuait au renforcement de la police politique de Guelleh dont en échange il ne manquait pas à leur rendre des services.

Le cas de crime d’Ali Deberkale qui avait marqué la zone dhidha des quartiers 6 et 4 fut l’exploitation sexuelle d’une jeune fille de l’ethnie Darood/Doulbahante. Cette jeune fille d’un âge avoisinant le 25 fut louée à deux messieurs du quartier 6. Elle tombe dans un guet-apens et subi une tournante avec une vingtaine d’hommes sur elle. La jeune fille épuisée avait dormi sur la dalle rectangle de la fontaine publique de quartier 6 zones dhidha, sous une bâche en plastique et sous l’humidité. Le matin c’est une famille habitant en face de la fontaine public qui a nourrit, changé les habits de la jeune et appelle un taxi pour qu’il la ramène à son l’adresse, qui n’est autre une des loges du quartier 2 d’Idriss Omar Guelleh.

Ali Deberkale  dit Ali Siyad claquait les billets comme s’il les gagnait aussi facilement. Il était clair que cet argent provenait de l’exploitation des jeunes filles en situation de faiblesses.

Il est sûr qu’Ali Deberkale avait indirectement côtoyé la police politique de Guelleh dans le business d’Idriss Omar Guelleh mais nous ne pouvant pas confirmé qu’à l’époque il l’avait directement travaillé pour eux.

à suivre la 2ème partie…

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :